Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Présidentielle 2015: Le président d’une Ong victime d’acharnement
Publié le jeudi 1 octobre 2015  |  Le Democrate
Comment




Si des candidats comme le Président Alassane Ouattara vont vers les populations et leur présenter leur programme de société pour les cinq années à venir, ce n’est malheureusement pas le cas de nombre de ses adversaires qui ont choisi des raccourcis à moins d’un mois de l’élection présidentielle.

Connu pour sa capacité de mobilisation maintes fois démontrée pendant les campagnes de distribution de dons au bénéfice des populations démunies, le président des Ong Anti poverty campaign et Apc Canada est dans l’œil du cyclone. Et pour cause, certains hommes politiques, notamment ceux de l’ex-Lmp (La majorité présidentielle) mués aujourd’hui au sein de la Cnc (Changement national pour le changement) veulent faire d’Oulaï Cédric Willy leur piédestal dans la bataille électorale qui pointe déjà à l’horizon. En témoignent les nombreux messages que reçoit régulièrement le vice-président Bakayoko Aliyou, en l’absence du président actuellement en tournée artistique au Canada. Au cours d’un entretien via la toile mondiale, le président de l’Ong Anti poverty campaign explique que cet acharnement remonte à la crise postélectorale en 2011. En ces temps-là, en effet, comme plusieurs organisations, l’Apc avait été alors approchée pour des déclarations sur les antennes de la télévision nationale. Bien entendu, cette sollicitation s’était soldée par un refus catégorique de sa part, arguant que son organisation était apolitique. Par conséquent, elle ne saurait s’accommodée de déclarations politiques. Il n’en fallait pas plus pour que Cédric Willy Oulaï tombe dans le viseur de ceux qui l’avaient approché. S’en est suivi des moments difficiles, particulièrement marqués par son enlèvement et sa séquestration pendant plusieurs jours. En mal d’électeurs pour soutenir leur candidat au cours de l’élection présidentielle du 25 octobre 2015, les mêmes bourreaux sont sortis de l’ombre, plus menaçants que jamais. Avec pour seul objectif, s’appuyer sur l’organisation d’Oulaï Cédric Willy, en vue de glaner des voix devenues rares depuis que les populations semblent de plus en plus séduites par les réalisations du Président Alassane Ouattara candidat à sa propre succession.

Nea
Commentaires


Comment