Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La jeunesse communale d’Agboville revendique la paix pour l’élection 2015
Publié le samedi 10 octobre 2015  |  AIP
Comment




Agboville - La jeunesse communale d’Agboville, a revendiqué la paix, comme étant son candidat pour l’élection présidentielle 2015, vendredi, lors d’une parade à moto avec des leaders politiques et apolitiques de jeunesse, conduit par son président, docteur Assi Jean-Sylvain en partenariat avec le National Démocratic Institut (NDI).

« La campagne électorale débute et il est bon que nous la jeunesse prenions les devants, et présentions notre candidat qui s’appelle la paix », a expliqué le président de la jeunesse communale d’Agboville, initiateur du projet.

Il s’agissait essentiellement des jeunes des principales communautés vivant à Agboville, a laquelle se sont associés les leaders de jeunesses politiques, apolitiques, confessionnels et non confessionnels, engagés ensemble pour dire qu’en 2015, la jeunesse ne s’inscrira pas dans la viol ence.

Les leaders ont porté des messages pour dire à tous les parents d’Agboville, que pour l’élection présidentielle, non seulement la jeunesse s’inscrivait pour la paix, mais qu’en plus, il n’était pas question qu’il y ait des débordements, et que l’on parle de violence à Agboville.

« Nous sommes donc en campagne pour la paix, pendant et après toute la période électorale », a assuré docteur Assis Jean Gervais.

Il avait à ses côtés, Arriko Anicet, fédéral adjoint de la jeunesse du Front Populaire Ivoirien (FPI-opposition), Traoré Mory, président de la jeunesse du Rassemblement Des Républicains (RDR-parti présidentiel), Segui Beugré, président de La jeunesse de l’Union pour la Démocratie et la Paix en Côte d&rsquo ;Ivoire (UDPCI) et Boro Michel, président communal du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-coalition pouvoir).

Tous ont dénoncé les affrontements intercommunautaires survenus à Agboville lors de la crise postélectorale de 2011.

Il était bon que la jeunesse prennent les devants et porte un message de paix, a insisté le président de la jeunesse communal.

Le NDI, filiale de l’Ong Américaine US-AID, est le partenaire de la jeunesse communal dans ce projet et a bien voulu accompagner les leaders, pour qu’Agboville demeure un havre de paix, a fait savoir docteur Assi.

Tout ce qui s’est fait, a été conçu avec le NDI, a-t-il conclu.

(AIP)
ad/ask
Commentaires


Comment