Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Baisse des tarifs du transport et la pétition pour la libération de Gbagbo à la Une des journaux ivoiriens
Publié le jeudi 4 aout 2016  |  APA
Comment


Abidjan (Côte d'Ivoire) - La baisse des tarifs du transport rentrée en vigueur depuis lundi et la pétition internationale lancée pour la libération de Laurent Gbagbo dominent la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, jeudi, sur l’ensemble du territoire national.

Baisse des tarifs du transport/Le Haut conseil fait ‘’le point’’, renseigne Le Patriote quand sur le même sujet, Le Jour Plus relève ‘’des bagarres’’ entre des syndicalistes et chauffeurs, qui ont entrainées ‘’la paralysie’’ de plusieurs lignes de transport dans la commune de Cocody à Abidjan.

‘’Coût du transport : des réductions de 200 à 2000 FCFA à l’intérieur du pays’’, jubile L’Inter là où Le Temps note une ‘’résistance’’des transporteurs face à cette décision émanant de leur hiérarchie.

La pétition internationale lancée pour la libération de l’ex-président Laurent Gbagbo, détenu à la Haye a également retenu l’attention de la presse ivoirienne.

A ce propos, le journal Le Temps croit savoir ce que ‘’prépare’’ le Comité de pilotage de cette pétition en Europe, révélant dans la foulée la liste des pays qui ‘’réclament’’ cette pétition.

Le Quotidien d’Abidjan explique quant à lui ‘’comment’’ la pétition ‘’enflamme’’ l’Afrique, l’Europe, l’Asie et l’Amérique. ‘’Malgré ses 5 ans de détention Gbagbo met le monde entier à ses pieds’’ juge le confrère.

Procès de Gbagbo à la Haye, la ‘’pluie’’ de pétitions ‘’accroit la pression’’ sur les juges estime, LG Infos.
Les tabloïds ivoiriens ont également ventilé d’importantes mesures prises, mercredi, en conseil des ministres.

Ça suffit ! barre, en Une, Fraternité Matin, qui rapporte la détermination du gouvernement à mettre définitivement fin aux phénomènes des sachets plastiques et des médicaments vendus dans la rue. ‘’L’attieké labélisé’’ annonce le quotidien gouvernemental.

Pour Le Patriote, ‘’plus de garde à vue ni détention préventive pour les journalistes’’ après le projet de loi émis par le gouvernement sur le délit de presse en Côte d’Ivoire.

CK/ls/APA
Commentaires


Comment