Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

L’opposition ivoirienne ‘’frustrée’’ par ‘’l’immobilisme’’ des médias d’Etat (Affi N’guessan)
Publié le vendredi 9 septembre 2016  |  APA
Politique:
© Abidjan.net par Atapointe
Politique: l`Alliance des Forces Démocratiques organise une conférence de presse
Jeudi 4 Juin 2015. Abidjan 2 plateaux Vallon. Siège de FPI, Affi N`Guessan président de l`Alliance des Forces Démocratiques (AFD) a animé une conférence de presse relative a la situation socio politique du pays.
Comment


Abidjan (Côte d’Ivoire) - L’opposition ivoirienne est ‘’frustrée’’ par ‘’l’enlisement et l’immobilisme’’ qui marquent les médias d’Etat, a souligné, jeudi, à Abidjan le Président du Front populaire ivoirien (FPI) Pascal Affi N’guessan à la reprise du dialogue politique avec le gouvernement, souhaitant ‘’la prise des mesures pour reformer les médias d’Etat’’.

‘’Nous avons exprimé notre grande frustration par rapport à l’enlisement et à l’immobilisme qui marquent les médias d’Etat en Côte d’Ivoire et au retard en termes d’évolution démocratique que cette situation comporte pour notre pays’’, a déclaré M. Affi.

Selon lui, ‘’au moment où tout autour de nous, les médias ont évolué, la libéralisation des ondes est une réalité, les journalistes se sont adaptés au nouvel environnement démocratique, nous observons qu’en Cote d’Ivoire, les médias de façon générale et les médias d’Etat (en particulier), accuse un retard important à tel enseigne que les grandes questions qui préoccupent les ivoiriens ne sont pas reflétées dans les débats à travers la télé et la radio’’.

Pascal Affi N’guessan fait référence au débat sur l’élaboration d’une nouvelle constitution afin que ‘’les ivoiriens soient éclairés sur les enjeux’’. ‘’La télévision se comporte encore pire qu’à l’ère du parti unifié. Nous avons souhaité la prise des mesures pour reformer les médias d’Etat’’, a ajouté le président du FPI.

S’agissant du statut de l’opposition, il a indiqué que l’ex-premier ministre et actuel ministre d’Etat en charge du dialogue politique et des relations avec les institutions, Jeannot Ahoussou Kouadio a confirmé que ce statut sera voté dans les semaines à venir à l’occasion de la rentrée parlementaire d’octobre.

Sur le renouvellement du mandat des députés, M. Affi a fait observer ‘’qu’à l’heure actuelle, le gouvernement ne semble pas avoir une idée précise du calendrier. Ni de la composition de la future Assemblée en ce qui concerne le découpage électorale et le nombre de députés que devrait compter la nouvelle Assemblée nationale’’.

‘’L’opposition a marqué sa vive préoccupation par rapport à cette incertitude étant donné que l’actuel mandat du parlement prend fin en début novembre, fin décembre’’, a-t-il poursuivi, ajoutant que ‘’nous avons de forte inquiétude qu’un vide juridique s’installe parce que l’Assemblé n’aurait pas été mise en place’’.


LS/APA
Commentaires


Comment