Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Référendum du 30 octobre 2016: Guikahué, Dacoury, Bagnon et les populations de Gagnoa disent OUI à la paix et à la cohésion sociale
Publié le lundi 24 octobre 2016  |  Partis Politiques
Référendum
© Partis Politiques par DR
Référendum du 30 octobre 2016: Guikahué, Dacoury, Bagnon et les populations de Gagnoa disent OUI à la paix et à la cohésion sociale
La région du Gôh a lancé sa campagne référendaire pour le Oui, dimanche 23 octobre 2016, à 16h au siège du Pdci de Gagnoa. Pr Maurice Kakou Guikahué, premier vice-président du directoire du Rhdp, Secrétaire exécutif du Pdci, a demandé aux uns et aux autres de « prendre au sérieux cette campagne »
Comment


La région du Gôh a lancé sa campagne référendaire pour le Oui, dimanche 23 octobre 2016, à 16h au siège du Pdci de Gagnoa. Pr Maurice Kakou Guikahué, premier vice-président du directoire du Rhdp, Secrétaire exécutif du Pdci, a demandé aux uns et aux autres de « prendre au sérieux cette campagne ». Il a surtout rappelé ceci à ses parents : «On a plébiscité Ado à la présidentielle à Gagnoa. Maintenant qu’il nous demande de voter oui au référendum, on doit être encore très nombreux à le suivre pour dire et démontrer que c’est nous qui l’avons voté ». Pr Guikahué a expliqué ce qu’est une constitution et ce qu’est un référendum. Il a terminé en souhaitant que personne n’insulte personne et que personne ne fasse des palabres, car il y a beaucoup d’arguments à avancer pour gagner le oui avec un fort taux. «Ce sont ceux qui n’ont pas d’argument qui font palabre», a-t-il dit. Le doyen Djédjé Bagnon, président du Conseil régional a insisté sur le score de 83% obtenu lors de la présidentielle, qu’il faut rééditer. « Cela doit susciter l’engouement de toute la population » a-t-il soutenu. Pour lui, la possibilité pour le frère Bété (sans le nommer) de sortir de prison pour venir briguer à nouveau la présidence et la constitutionnalisation du foncier rural doivent amener à voter «massivement cette Constitution». D’ailleurs, se propose-t-il de réunir tous les chefs de village pour leur parler. Le ministre Dacouri-Tabley, animateur principal de la campagne qui a fait la genèse de cette constitution depuis le coup d’Etat de 1999 et la rébellion armée de 2002, les accords de Lomé, d’Accra etc. jusqu’à Marcoussis, a invité ses parents à voter massivement oui. Car « cette constitution, c’est pour ramener la paix définitivement en Côte d’Ivoire ». Et a-t-il conclu : « Ceux qui s’agitent, c’est pour leur survie. Ils ont peur que quelqu’un revienne, donc, ils font du bruit. Ce n’est pas ce qui va nous distraire ». Avant ces intervention, le coordonnateur départemental de la campagne, M Logbo André et le président du comité d’organisation, Patrick Goan, ont également appelé à voter oui.
Commentaires


Comment