Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire : ‘’la nouvelle constitution est un puissant facteur de réconciliation’’ (Chefs traditionnels)
Publié le lundi 24 octobre 2016  |  APA
Référendum
© Abidjan.net par Marc Innocent
Référendum pour la nouvelle constitution: Ouattara échange avec la chambre des Rois et Chefs Traditionnels de Côte d`Ivoire
Le Président Alassane Ouattara a animé un meeting ce Lundi 24 Octobre 2016 dans la cour de la Chambre des Rois et Chefs Traditionnels de Côte d`Ivoire à Yamoussoukro. Cette rencontre avait pour but de faire l`exposé du projet de Constitution soumis à référendum en vue de récolter le maximum de vote positif.
Comment


Les rois et chefs traditionnels ivoiriens ont marqué, lundi, à Yamoussoukro leur adhésion à la nouvelle constitution qui sera soumise dimanche prochain à référendum, car elle est ‘’un puissant facteur de réconciliation et de stabilité’’.


« C’est un puissant facteur de réconciliation, de stabilité et d’ouverture sur la démocratie », a commenté Nanan Amon Tanoe , Président du directoire des rois et chefs traditionnels au cours d’une rencontre avec le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara au siège de leur institution dans la capitale politique et administrative du pays.

‘’Les garants de la tradition’’ ont salué le chef de l’Etat ivoirien, pour avoir réhabilité leur corps en les intégrant dans cette nouvelle constitution. M.Ouattara a pour sa part, salué les chefs traditionnels pour ‘’leur sagesse qui a toujours contribué à la stabilité de notre pays’’.

‘’Je sais pouvoir compter sur vous pour l’adoption qui ouvrira une nouvelle ère pour notre nation’’, a invité le président ivoirien aux 108 délégations venues de toute la Côte d’Ivoire.

Le projet de la nouvelle constitution qui sera soumis à référendum le 30 octobre prochain prend notamment en compte la création d’un poste de vice-président de la République, d’un Sénat mais également constitutionnalise la Chambre des rois et chefs traditionnels de même que l’école obligatoire pour tous. L’opposition politique est opposée à ce nouveau texte.
Commentaires


Comment