Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Référendum 2016 : Sidi Touré dans les villages et hameaux de Gbêkê pour appeler au vote du OUI
Publié le samedi 29 octobre 2016  |  Partis Politiques
Référendum
© Partis Politiques par DR
Référendum 2016 : Sidi Touré dans les villages et hameaux de Gbêkê pour appeler au vote du OUI
Comment


Bouaké, Diabo, Sakassou, Assandrè, Béoumi, Akadioufoue, Andokekrenou, Niambrun voici les villes et villages mobilisés ce vendredi 28 octobre 2016 par le Ministre Sidi Touré.

Le ministre, cadre RHDP de la Région de Gbêkê, continue sa campagne de proximité dans le cadre de la 3e République. Il sillonne les villes et villages pour porter le message du Chef de l’Etat à la population. L’objectif de cette mission est d’inviter le Gbêkê à faire bloc autour de la Nouvelle Constitution.

« Retirez vos cartes d’électeurs, à défaut allez-y voter avec vos cartes d’identités. Mais ne restez pas à la maison ce dimanche 30 octobre. Soyez les acteurs de cette Côte d’Ivoire nouvelle», tel est le mot d’ordre du Ministre Sidi Tiémoko Touré.

A Diabo, ville située à 15 kilomètres de Bouaké, comme à Assandrè, village situé à une vingtaine de kilomètres de Sakassou, le ministre a été accueilli par des délégations de cadres du RHDP de ces différentes localités.

Pour le ministre Sidi Touré, il y a dix principales raisons de voter « OUI » au referendum. Parmi elles, il y a le respect des engagements que les partis politiques ont pris à Linas-Marcoussis en 2003.

Le ministre a également fait cas de plusieurs autres dispositions bénéfiques pour la région de Gbêkê. Notamment l’école obligatoire et la parité entre l’homme et la femme. Bouaké a payé un lourd tribut durant cette décennie de crise qu’a connu la Côte d’Ivoire. Ce retard ne peut être rattrapé que par l’action de ces cadres, selon le Ministre.

« Pour que vos enfants deviennent des cadres, l’Etat rend désormais l’accès obligatoire à l’école pour tous les garçons et pour toutes les filles à travers la nouvelle constitution », a-t-il expliqué.

Quant aux problèmes fonciers récurrents que connait la Côte d’Ivoire, la nouvelle Constitution apporte une solution adéquate. Dorénavant, seuls les ivoiriens, l’Etat et les collectivités publiques peuvent accéder à la propriété foncière, selon le ministre Sidi Touré.
Aux chefs traditionnels, de la commune de Diabo et Assandrè, le ministre a confirmé la constitutionnalisation de leur statut. « Vous n’êtes plus régis par l’arrêté colonial de 1934, vous êtes inscrits dans cette nouvelle constitution », a-t-il expliqué.

Dans le département de Beoumi, ce sont les émissaires du Ministre qui parcourent les villages sur son instruction. Les populations sont invitées à des rassemblements dans les villages hôtes, choisis. Les différentes rencontres de l’équipe du Ministre Sidi Touré sont sanctionnées par des séances de simulation de vote. Il s’agit pour le ministre de s’assurer que les populations sont outillées à l’usage des deux bulletins requis pour le referendum du 30 octobre 2016.
Commentaires


Comment