Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Référendum constitutionnel: Le Gouvernement appelle toute la classe politique au dialogue et à la concertation
Publié le jeudi 3 novembre 2016  |  Ministères
Droits
© Ministères par DR
Droits de l’Homme : une mission de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples reçue par la ministre Paulette Badjo
Lundi 26 septembre 2016. Madame Paulette Badjo EZOUEHU, Ministre des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques, a reçu à son cabinet, une délégation de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples.
Comment


Le dimanche 30 octobre 2016, les Ivoiriens ont été invités aux urnes pour approuver ou rejeter en toute liberté, le projet de nouvelle Constitution après une large consultation avec toutes les couches de la population ivoirienne.

Malheureusement, il a été donné de constater qu’en lieu et place du jeu démocratique, des groupes de personnes, à l’appel de certains partis politiques, se sont livrés à des actes de violences, attentatoires à la liberté des citoyens.

En effet, ces actes condamnables, qui se sont déroulés aussi bien dans certains quartiers d’Abidjan que dans des localités de l’intérieur, ont consisté notamment en des saccages et vols d’urnes ; des intimidations et harcèlements de toutes sortes à l’endroit des électeurs et des observateurs.

Le gouvernement voudrait rappeler à tous que le droit de vote est un droit politique majeur, un droit fondamental que tout citoyen doit pouvoir exercer sans aucune entrave ; c’est pourquoi le gouvernement se fait un devoir de prendre les dispositions pour que ce droit soit effectif sur toute l’étendue du territoire. Il ne peut tolérer ces actes de violences qui portent atteinte à la démocratie et aux droits de l’Homme.

Le Gouvernement appelle toute la classe politique au dialogue et à la concertation dans le cadre permanent prévu à cet effet, afin d’extirper définitivement la violence des élections et préserver la paix et la cohésion sociale.



Fait à Abidjan, le mardi 1er novembre 2016

Pour le Gouvernement

La Ministre des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques

Paulette Badjo EZOUEHU
Commentaires


Comment