Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Monitoring de la Constitution ivoirienne : les organisations féminines vont veiller au respect des Droits des femmes
Publié le lundi 5 decembre 2016  |  Abidjan.net
Monitoring
© Abidjan.net par D.Tagro
Monitoring de la Constitution ivoirienne : les organisations féminines vont veiller au respect des Droits des femmes
Lundi 5 decembre 2016. Abidjan. Formation des femmes membres des organisations féminines au monitoring des articles de la Constitution se rapportant aux Droits des femmes. Photo: Milène Soro Camara, Secrétaire générale du WANEP-CI.
Comment


Comme des sentinelles, elles vont veiller à ce que les articles inhérents aux Droits des femmes contenus dans la nouvelle Constitution ivoirienne soient respectés.
Le Réseau ouest-africain pour l’édification de la paix (WANEP-Côte d’Ivoire) organise une formation de 20 femmes membres des organisations féminines au monitoring des articles de la Constitution se rapportant aux Droits des femmes. La rencontre qui se tient ce lundi 5 décembre à Abidjan a pour objectif d’impliquer les femmes, les premières concernées, de façon active dans la lutte pour la promotion et le respect de leurs droits.

«Une chose est d’obtenir des lois, une autre est qu’elles transforment véritablement nos vies», a indiqué Milène Soro Camara, Secrétaire générale du WANEP-CI. Les organisations féminines, a-t-elle ajouté, seront donc formées sur les bases juridiques sur lesquelles elles seront appelées à faire le monitoring et le plaidoyer pour le respect des engagements de l’Etat ivoirien en faveur des Droits des femmes, notamment les articles 4, 5, 10, 14, 31, 32, 35, 36,37 de la nouvelle Constitution et les textes internationaux en la matière.

Les organisations féminines vont apprendre entre autres, comment chercher et traiter les données. Et surtout comment adresser les recommandations émanant de leur monitoring aux décideurs, a fait savoir Fofana Mamadou, Coordonnateur adjoint de WANEP-CI. Ce sera donc un suivi permanent, a-t-informé, avec un système d’alerte précoce, appuyé par le Groupe des organisations féminines pour l’Egalité Homme-Femme (GOFEHF) et le WANEP-CI.

D.Tagro
Commentaires


Comment