Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Maouloud à Grand-Bassam: l’imam Dramé Moussa invite Duncan à réconcilier les deux rois de la ville
Publié le mercredi 14 decembre 2016  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment


Les fidèles musulmans de la grande mosquée Fatma Zahara de Grand-Bassam ont célébré, comme leurs frères du monde entier, la commémoration de la naissance du prophète Mahomet (le Maouloud) dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 décembre 2016. Une nuit que le maître des lieux, l’Imam Dramé Moussa, a placée sous le signe de la réconciliation et du partage entre les filles et les fils de Grand-Bassam. Le Premier Ministre Daniel Kablan Duncan, candidat dans la commune pour les législatives du 18 décembre 2016, a assisté à la prière dans le cadre de sa tournée pour la campagne. Une occasion qu’a saisie l’Imam de la mosquée pour exposer à son hôte, les problèmes qui minent les relations entre les Bassamois. Des problèmes au premier rang desquels, la discorde entre les deux rois de la ville que sont Nanan Assoumou Kangah (roi de Moossou) et Nanan Tanoé Amon Désirée (roi des N’Zima Kotoko de Côte d’Ivoire). Dramé Moussa a donc plaidé pour que le Premier ministre, en sa qualité de doyens des cadres de la région du Sud-Comoé, prenne à bras le corps, le règlement de ces différents. « Monsieur le premier ministre, le Maouloud étant un jour de réconciliation, il est difficile de vous voir ici sans évoquer les querelles qui divisent notre belle cité. Nos deux rois. Vous êtes le doyen des cadres de la région. Si l’on ajoute à cela votre titre de Premier Ministre de notre pays, vous êtes un homme dont la voix seule, peut amener la paix dans notre belle cité. Je vous invite à peser de tout votre poids pour que nos deux rois se réconcilient enfin », a-t-il invité, dans son sermon, le premier ministre - candidat aux législatives. L’Imam Moussa Dramé a ensuite prié pour le bon déroulement du scrutin législatif du 18 décembre prochain. A ce sujet, il a invité les fidèles à s’acquitter de leur devoir civique en prenant part massivement au vote. Ceci, pour un taux de participation supérieur à celui du référendum (18%, selon la Cei. ndlr). « Le vote est un devoir civique. Tout citoyen qui rempli les conditions, se doit de participer aux scrutins qui se déroulent dans son pays. C’est ceux à quoi je vous appel dimanche. Allez et votez le candidat de votre choix. Je veux que le taux de participation soit au-dessus de celui qui a été enregistré lors de la consultation référendaire », a souhaité l’homme de Dieu. Débutée à 21 heure, c’est aux environ de 2 heure du matin qu’a pris fin la veillée du Maouloud, à la Mosquée Fatma Zahara. Les fidèles de la mosquée ont massivement pris part à la prière. Des conférences ont été animées, à cette occasion, par d’autres Imams. Elles ont essentiellement tournée autour de la vie du prophète dans la cité de Médine suivie de son entrée à la Mecque.

Ernest Famin
Commentaires

Dans le dossier

Religion 2016
Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3815 du 14/12/2016

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment