Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Des résidents d’un sous-quartier de Bouaké protestent contre une décision de déguerpissement
Publié le mercredi 15 mars 2017  |  AIP
Comment


Bouaké - Des résidents du sous-quartier habitat de la Caisse, à Bouaké, ont manifesté, mardi, contre une décision de déguerpissement en vue de la réhabilitation des locaux décidée par leur bailleur, la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS).

Composés en majorité de femmes, les manifestants ont barré la route de l’aéroport, pour exprimer leur mécontentement, suite à l’information reçue d’un huissier, la veille, concernant une mise en demeure d’un délai de six mois pour évacuer libérer les locaux.

Après l’intervention de la police qui leur a transmis une invitation du préfet, les manifestantes ont levé leur siège et constitué une délégation pour se rendre à la préfecture.

Le préfet qui avait été déjà saisi du dossier, a qualifié la situation d’une incompréhension entre la CNPS et les locataires du quartier. Il les a invités à arrêter les manifestations, les assurant de ce qu’à sa demande, une mission de la CNPS se rendra à Bouaké pour trouver un compromis.

Tout comme le président du comité des résidents de l’habitat de la caisse, Touré Ibrahim, les locataires plaident pour que des appartements leur soient rétrocédés par la CNPS. Par ailleurs, ils s’inquiètent de la situation de leurs familles à cause des difficultés de trouver un logement et des coûts exorbitants des loyers dans la ville

Construit en 1978 pour les travailleurs de la CNPS, le sous-quartier Habitat de la caisse compte 240 appartements et abritent plus 1200 résidents actuellement.


Nbf/kp

Commentaires


Comment