Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Projet Air Sain: Atelier de restitution des effets de la pollution de l’air sur les populations de la commune de Yopougon
Publié le vendredi 23 juin 2017  |  Abidjan.net
Projet
© Abidjan.net par D. ASSOUMOU
Projet Air Sain: Atelier de restitution des effets de la pollution de l’air sur les populations de la commune de Yopougon
Réduire la pollution de l’air et de prévenir les effets néfastes sur la santé des collectivités actuelles et celle des générations futures, tel est l’objet du projet Air sain. Le mercredi 21 juin dernier au Pôle Scientifique et d’Innovation de l’Université Félix Houphouët-Boigny à Bingerville (UFHB), s’est tenu l’atelier « Air sain » organisé par le projet Chairepol.
Comment


Réduire la pollution de l’air et de prévenir les effets néfastes sur la santé des collectivités actuelles et celle des générations futures, tel est l’objet du projet Air sain. Le mercredi 21 juin dernier au Pôle Scientifique et d’Innovation de l’Université Félix Houphouët-Boigny à Bingerville (UFHB), s’est tenu l’atelier « Air sain » organisé par le projet Chairepol.

Prenant la parole, le Directeur Général de la santé, Professeur Dagnan N’Cho Simplice s’est réjoui de la tenue d’un tel séminaire de restitution. « Ce projet sur l’environnement est d’une importance capitale pour le bien-être des populations cibles » souligne-t-il. Selon lui, l’action de l’homme sur l’environnement crée la dégradation du cadre de vie, à savoir des maladies liées à la pollution de l’air qui entraînent des millions de morts chaque année.

Professeur Houenou Agbo Yveline, Présidente du Comité d’Organisation (PCO) du projet à quand elle présenté l’objet du jour en ces termes « Cette rencontre vise à restituer les résultats de recherches menés auprès des populations de Yopougon ». Tout en précisant les trois axes utilisés par les doctorants dans cette étude qui sont entre autres; la production des connaissances sur les types de pollution de l’aire, renforcement de capacité des jeunes chercheurs et la sensibilisation des populations pour le changement de comportement. D’après les chiffres de l’OMS en 2014 indique la PCO « 80% des citadins sont exposés à la pollution, 3,7 millions de décès liés à la pollution ambulante et 4,3 millions de décès liés à la pollution à l’intérieur des habitations d’où l’urgence de menés de telles recherches afin d’inviter les populations au bonne pratique », gage de l’amélioration de l’écosystème et de la santé humaine.

Pour sa part le professeur Tiembré Issiaka, membre Programme Doctoral interuniversitaire (PDI) a livré les résultats des recherches. « Un certain pourcentage élevé de ces populations brûle les déchets, utilisent les sachets en plastique pour allumer le feu, certaines personnes utilisent le tabac à l’intérieur des habitations, des habitations à proximité des zones de fumages de poissons. Toutes ces pratiques exposent ces populations aux risques des maladies respiratoires ». Les solutions proposées sont notamment la « sensibilisation des populations pour un changement de comportement, l’implication des industries dans la protection l’environnement, renforcement du cadre réglementaire et juridique pour assurer un environnement sain » précise-t-il aux représentants communautaires de Yopougon présents à cet atelier.

Pour rappel, ce projet intervient dans le cadre du PDI de santé publique option éco santé et développement au niveau de l’Université Félix Houphouët-Boigny. Pour ce projet « Air sain », 8 jeunes chercheurs ont visités 240 ménages dans la commune de Yopougon. Cette étude vas durer de trois ans.

DA
Commentaires


Comment