Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Réhabilitation des cités universitaires – sur pression de la FESCI, un comité de réflexion annoncé
Publié le mercredi 16 aout 2017  |  Pôle Afrique
Manifestation
© APA par Amah SALIOU
Manifestation des étudiants à l’université de Cocody pour la réhabilitation des cités universitaires
Abidjan (Côte d’Ivoire) - Plusieurs centaines d’étudiants ont manifesté, mercredi, dans l’enceinte de l’Université Félix-Houphouët-Boigny de Cocody, la plus grande université publique du pays à l’Est d’Abidjan pour réclamer la réhabilitation et la réouverture des cités universitaires, a constaté APA sur place.
Comment


Le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, s’est rendu illico presto, sur le campus de l’Université Félix Houphouet-Boigny de Cocody pour désamorcer une marche, organisée par la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), ce mercredi 16 août. Les revendications des étudiants portent essentiellement sur la réhabilitation des cités universitaires et l’amélioration du système académique Licence Master Doctorat (LMD).

Deux cargos des éléments de la Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS) postés aux différents carrefours. Des étudiants qui paradent autour de la présidence de l’Université et leur secrétaire général en plein conciliabule avec le ministère de tutelle. Voici la situation qui prévalait à l’Université Félix Houphouët Boigny, ce mercredi matin. Les étudiants de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) projetaient une marche de revendication, pour demander aux autorités ivoiriennes, de réhabiliter les cités universitaires. Ils avaient déjà donné le ton en débarquant à la cité universitaire d’Adjamé 220 logements le 10 août 2017, pour disent ils « réhabiliter les lieux et y installer leurs camarades qui vivent dans des conditions difficiles. » Cette marche, n’en était donc qu’une suite.

« Si vous suivez nos activités, vous vous rendrez compte que ça fait déjà un moment que la FESCI a entrepris des démarches en vue de demander la réhabilitation des cités universitaires, et la réforme du système LMD. Nous sommes donc venus ce matin pour faire une marche, afin que nos points de revendications soient prises en compte. Nous sortons comme ça d’une discussion avec le ministère de tutelle, à cet effet. » a déclaré Assi Fulgence Assi, secrétaire général de la FESCI.

Informé de cette marche très tôt ce matin, la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Ly Ramata Bakayoko, a dépêché une représentante sur les lieux pour discuter avec les étudiants et suspendre la marche. Une démarche qui a été entendue par les grévistes.

« Le ministère dit avoir pris en compte nos revendications. Un comité sera donc mis en place pour le suivi et l’application effective, des décisions qui ont été prises. Nous attendons de voir l’évolution de la situation, avant de donner de nouvelles directives » a affirmé Assi Fulgence Assi.
... suite de l'article sur Pôle Afrique

Commentaires


Comment