Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Coopération transfrontalière: M Siama BAMBA, Président de l’UTCESKBo appelle à davantage d’engagements et de sacrifices
Publié le lundi 21 aout 2017  |  Conseil Régional de la Bagoué
Coopération
© Autre presse par Conseil Régional de la Bagoué
Coopération transfrontalière: L`UTCESKBo appelle à davantage d`engagements et de sacrifices
Vendredi 18 août 2017. Place publique de la commune de Niellé, dans le département de Ouangolodougou. l`Union Transfrontalière des Collectivités de l`Espace Sikasso-Korhogo-Bobodioulasso (UTCESKBo) a organisé une cérémonie qui a connue un succès franc.
Comment


Le 18 décembre 2015, l’Union Économique et Monétaire Ouest Africain (UEMOA), le Conseil des Collectivités Territoriales (CCT) de l’UEMOA et la coopération suisse ont signé une convention de partenariat dont le but essentiel était de déterminer les modalités de mise en oeuvre du programme de coopération transfrontalière locale (PCTL). Le schéma d’Aménagement Transfrontalier Intégré (SATI), qui s’inscrit dans cette mise en oeuvre a vu la tenue de deux missions de terrain. Ces missions ont abouti à un diagnostic et à la pré-identification de projets. C’est dans le processus de finalisation de la mise en oeuvre des différents projets qu’une troisième mission séjourne du 18 au 25 août 2017 dans les localités des trois pays frontaliers concernés par ledit programme, à savoir la Côte d’Ivoire, le Mali et le Burkina Faso.

Cette troisième mission a été lancée officiellement au cours d’une cérémonie solennelle le vendredi 18 août 2017 à 10heures à la place publique de la commune de Niellé, dans le département de Ouangolodougou.

La cérémonie organisée par l’Union Transfrontalière des Collectivités de l’Espace Sikasso-Korhogo-Bobodioulasso (UTCESKBo) présidée par M Siama BAMBA, par ailleurs président du conseil régional de la Bagoué a été marquée par la présence d’élus locaux de l’Union, d’un cabinet Suisse (JBC), mais aussi d’un représentant de l’Uemoa.

M Jacques BARBIEU, président du groupe d’études Jacques BARBIEU Consulting, bureau Suisse chargé de réaliser l’étude du schéma d’amenagement transfrontalier intégré a souligné que les études visent à élaborer les projets qui soient d’intérêts communs c’est à dire qui servent au moins deux communes de deux pays différents. Et d’ajouter que c’est "un honneur pour la Suisse d’accompagner les projets transfrontaliers qui s’appuient sur les collectivités locales, point de départ du développement".

Cette mission dont l’objectif principal est de procéder à une analyse minutieuse des potentialités et des besoins de chacun des espaces de projets pré-identifiés en vue d’une meilleure priorisation des activités, ne laissera pas son initiateur principal et premier bénéficiaire de ce vaste programme indifférent. C’est pourquoi tout en se réjouissant de la tenue de cette activité, M Siama BAMBA a lancé un appel solennel à tous ses pairs élus locaux de l’UTCESKBo à "davantage d’engagements et de sacrifices". Car selon lui, " c’est à ce seul prix, cohésion, sacrifices et totale adhésion, que nous réussirons le pari de notre développement au service de nos mandants pour récolter ensemble les fruits de nos labeurs".

M Malang FATY, directeur de l’aménagement du territoire communautaire et des infrastructures terrestres, représentant M Paul KOFFI KOFFI, commissaire du département chargé de l’aménagement du territoire communautaire et des transports à l’Uemoa a réaffirmé "l’intérêt particulier" que son institution accorde à l’Utceskbo et aux projets qu’elle initie. C’est pourquoi, en accord avec la coopération suisse, l’Uemoa a prévu " un financement de trois milliards F CFa pour une première phase et dix milliards pour la seconde",a-t-il annoncé.

Pour finir, M Kouamé KOFFI, préfet de région du tchologo, préfet du département de Ferké, représentant le Ministre de l’intérieur et de la sécurité, M Diakité SIDIKI, a réitéré "le soutien du gouvernement ivoirien à ce vaste chantier communautaire et intégrateur pour le bien être des populations frontalière de ces trois pays".

Il faut noter que des ateliers seront organisés au cours de cette mission pendant lesquels les projets seront identifiés. Ces projets sont de différents domaines à savoir: éducation, santé, infrastructures routières, agriculture... Ces ateliers seront ponctués de visites terrain dans les espaces projets. Ainsi Zegoua au Mali, Ouangolodougou et Minignan en Côte d’Ivoire accueilleront des visites terrain aux fins de s’accorder sur les projets identifiés et qui feront l’objet de financement.

Service Communication
Commentaires


Comment