Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Necrologie
Article
Necrologie

Hommage à Babacar Ndiaye: La BAD immortalise son 5e président
Publié le jeudi 21 septembre 2017  |  Abidjan.net
Deuil
© Abidjan.net par Marc Atigan
Deuil : la Banque Africaine de Développement rend un vibrant hommage à Babacar Ndiaye
Abidjan le 21 Septembre 2017. La haute direction de la Banque Africaine de Développement a rendu, en présence de plusieurs membres des gouvernements Ivoiriens et Sénégalais, un hommage à son cinquième Président, Dr. Babacar Ndiaye, décédé le 13 Juillet dernier à Dakar.
Comment


La Banque Africaine de Développement (BAD), avec à sa tête son président, Akinwumi Adesina a rendu un vibrant hommage à Babacar Ndiaye, ancien président de ladite institution, disparu le 13 juillet 2017 à Dakar. La cérémonie s’est déroulée dans la salle de l’auditorium du siège de la BAD à Abidjan ce jeudi 21 juillet.
Le ministre Albert Amichia représentant de l’Etat de Côte d’Ivoire, Birima Mangara, ministre du budget de la république du Sénégal , d’éminentes personnalités du monde des finances, le personnel de la banque et des membres de la famille de l’illustre disparu ont pris part à cette cérémonie d’hommage. Une minute de silence a été observée dès l’entame, en la mémoire deBabacar Ndiaye, suivie de la lecture de passages du saint Coran par Cheikh El Hadj Mamadou Traoré, imam principal de la grande mosquée de la Riviera Golf.
Une fois le décor planté les personnalités se sont succédées au pupitre pour partager avec l’assistance les "précieux moments" passés avec feu Babacar Ndiaye tant sur le plan professionnel que personnel. L’actuel président de la BAD est revenu , au cours de son allocution sur la forte personnalité, les valeurs et les initiatives de feu Babacar Ndiaye: " il avait une influence magnétique, il était un vrai leader. Il est à l’origine de la notation triple A de la BAD" . "Nous sommes ici pour dire au revoir à celui qu’il convient d’appeler l’ambassadeur de la BAD", a ajouté le président Akinwumi Adesina qui n’a pas tari d’éloges à l’endroit de ce digne fils d’Afrique. Pour lui, Babacar Ndiaye était un professionnel accompli qui a travaillé jusqu’à la fin de ses jours pour faire reconnaître et apprécier l’œuvre de la Banque Africaine de Développement sur le continent et dans le monde. "Babacar Ndiaye m’encourageait constamment à faire avancer le Top 5 dont il était si fier ", a souligné le président de la BAD.
Le ministre Albert Amichia, représentant de l’Etat de Côte d’Ivoire, et Birima Mangara, ministre du budget de la république du Sénégal, pays d’origine de Babacar Ndiaye, ont témoigné à l’unisson sur ses qualités de bâtisseur et son amour pour le panafricanisme. "Il a donné de sa personne à la BAD qu’il a portée sur les fonds baptismaux", a déclaré Albert Amichia. Le représentant de Macky Sall, a, quant à lui, émis le vœu de voir les nouvelles générations poursuivre l’oeuvre de l’un plus célèbres financiers africains car le continent lui doit beaucoup. "Babacar Ndiaye n’est pas mort, il est dans l’Afrique qui bouge, qui prospère, l’Afrique qui avance" conclut-il. Emu, Alassane Ndiaye, fils du 5e président de la BAD a exprimé, au nom de sa famille, sa fierté et sa gratitude à toute l’Afrique pour cet hommage appuyé à la hauteur de leur espérance. Il n’a pas manqué de rappeler, de fort de belle manière, la vision de son père pour l’Afrique: "Babacar Ndiaye croyait de manière franche et intime que par le biais de la BAD l’Afrique peut relever le défi du développement."
Recruté en 1965 dans le premier groupe de cadres professionnels de la BAD, l’ancien président, Babacar Ndiaye a gravi les échelons de l’institution. Il a été promu vice-président en charge des finances, avant d’être élu président de la BAD en 1985. Babacar Ndiaye a été réélu en 1990 pour un second mandat de cinq ans. jusqu’à sa mort, il a conservé le statut de président honoraire de la Banque Africaine de Développement. Pour honorer la mémoire de l’homme et lui témoigner la reconnaissance de son institution, Akinwumi Adesina a baptisé la salle de l’auditorium du siège de l’institution du nom de Babacar Ndiaye.
DA
Commentaires


Comment