Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Seulement 178 participants de la Côte d’Ivoire prennent part à la COP 23 à Bonn
Publié le vendredi 17 novembre 2017  |  AIP
Conférence
© Ministères par DR
Conférence sur la sécurisation du financement climatique en Afrique: la délégation ivoirienne peaufine tout avec le RTCC à Bonn
Lundi 13 novembre 2017,. M. James Ramsy, Représentant du Responsing to climate change (RTCC) et la délégation ivoirienne conduite par Anne Ouloto ont planché au cours d’une rencontre sur l’organisation de la Conférence sur la sécurisation du financement climatique en Afrique, prévue du 27 au 28 février 2018 à Abidjan.
Comment


Seulement 178 participants en provenance de la Côte d’Ivoire prennent part aux assises de la COP 23 en Allemagne, rapporte Afrikipress dans ses colonnes du mercredi, portant un démenti sur une supposée présence de quelques 492 Ivoiriens à cette conférence tel que distillé par les réseaux sociaux.

Selon le député Sangaré Yacouba joint par le confrère allemand de la Deutche Welle (DW), le nombre exact est de 178 personnes et non 492.

Selon le confrère allemand, le chiffre de 492 a été tiré du répertoire de l’agence des Nations Unies, organisateur de l’événement. Dans ce répertoire, il est fait état de 19 000 participants au total. Un nombre moins important que celui de la COP 21 à Paris (2015), sans aucune précision, ni référence à la COP 22 à Marrakech (2016).

En réalité, explique-t-on, il ne s’agit pas de 19 000 participants effectifs, mais plutôt de 19 000 personnes ayant effectué une demande d’accréditation.

Par ailleurs, les 178 participants en provenance de la Côte d’Ivoire ne sont pas tous pris en charge par l’Etat. Seules les personnes disposant d’un ordre de mission d’une administration étatique pour l’obtention d’un visa et d’une prise en charge de l’administration, peuvent être considérées comme faisant partie de la délégation officielle de la Côte d’Ivoire.

Sur les 178 personnes, 37 sont issues au secteur privé ainsi que d'ONG. Une communication en Conseil des ministres portait sur une prise en charge effective de 41 personnes par l’État de Côte d’Ivoire.


gak/cmas
Commentaires


Comment