Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Réforme de l’enseignement technique et de la formation professionnelle
Publié le lundi 20 novembre 2017  |  L’intelligent d’Abidjan
Dégradation
© Abidjan.net par D. Tagro
Dégradation de l’environnement / Le Pr. Lacina Coulibaly appelle à une prise de conscience collective
Jeudi 19 Mars 2015. Abidjan. Le Prof COULIBALY Lacina a animé une conférence-débat sur le thème ``Côte d’Ivoire: l’Environnement est-il compromis?`` du même titre que son livre dédicacé, par ailleurs, dans le cadre des activités du PASRES à l’Université Nangui Abrogoua.
Comment


Le directeur du CFP de Daloa 1, Coulibaly Lacina salue l’arrivée des formations qualifiantes
Dans le cadre de la réforme du secteur de l’enseignement technique et de la formation professionnelle entamée par le secrétariat d’État, chargé de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, le centre de formation professionnelle (CFP) de Daloa 1 qui a ouvert ses portes dans les années 59 bénéficiera d’un programme de réhabilitation. Cette bonne nouvelle a été donnée par le directeur de ce centre, Coulibaly Lacina, le vendredi dernier au cours d’un point de presse.

Le directeur a par la suite indiqué que son centre de formation bénéficiera de nouveaux bâtiments : « ce qui permettra de résoudre le problème de capacité d’accueil. »
En plus de la formation dans le métier du bâtiment, de la maçonnerie, de la menuiserie , de l’ébénisterie et d’électricité d’équipements qui sont des formations classiques enseignées au CFP de Daloa 1 , il a précisé que son centre fera désormais la formation qualifiante. Et d’expliquer : « Nous avons eu à former des ex combattants dans le cadre du projet chantier-école. Nous avons également formé des jeunes dans le cadre du projet PEJEDEC où la deuxième phase de ce projet démarrera d'ici la fin de cette l’année.»

Selon lui, grâce à cette, réforme : « on nous encourage à avoir une autonomie de gestion, ce qui nous permet d’ouvrir l’école sur l’extérieur et d'aller au-delà de notre mission de formation. » Et de souligner : « En formant nos jeunes à qui nous donnons des métiers, cela permet de résoudre, le problème d’employabilité et de réduire également le taux d’insécurité qui est assez élevé en ce moment. Ce qui permettra à nos jeunes de rester ici au lieu d’aller mourir dans le désert ou la mer. »

« Nous allons également former au niveau de la peinture bâtiment et de la peinture automobile. » a-t-il ajouté.
Précisant que son centre dispose d’une sous-direction qui s’occupe de l’insertion des jeunes, il a fait remarquer que des moyens ont été dégagés à cet effet. Ce qui nous a permis de faire plusieurs prospections au niveau des entreprises et de participer au salon de l’architecture « Achibat », à Abidjan pour nouer des contacts pour pouvoir placer nos élèves qui sont en fin de formation. »
C’est pourquoi, il a saisi l’occasion pour remercier le secrétaire d’Etat, Touré Mamadou qui à travers cette réforme met l’accent sur la réhabilitation des structures de l’enseignement technique et de la formation professionnelle et la formation du personnel.
Aussi a-t-il fait noter : « Nous avons également une feuille de route, c’est une innovation au niveau de notre ministère qui définit clairement notre champ d'action et nous met vraiment en mission, ce qui nous permet depuis cette année de prendre certaines initiatives, d’aller au-delà de la formation classique et de nous ouvrir à d'autres formations. »
En outre , révélant que le bois utilisé pour la formation en menuiserie a commencé à être difficile à trouver , il a fait savoir qu’il a été décidé pour le début des saisons des pluies prochaines , de faire un projet de reboisement à l’intérieur de l’école et un autre projet à l’extérieur pour pallier ce problème.
« Je pense que si tout cela est mis en œuvre et que chacun contribue comme il se doit, il n’y a pas de raison que nous ne puissions pas résoudre un tant soit peu le problème de chômage de nos jeunes. » a-t-il conclu.

Beker Yao, Correspondant à Daloa
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 4057 du 20/11/2017

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment


Comment