Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

L’ONU félicite la Côte d’Ivoire pour la gratuité et la qualité de son enseignement
Publié le lundi 11 decembre 2017  |  AIP
Droit
© Ministères par DR
Droit à l’éducation et à la Formation professionnelle : Une délégation de l’ONU chez le Secrétaire d’Etat
Mme Koumbou Boly-BARRY, Ancienne ministre de l’Education nationale du Burkina Faso et Rapporteuse Spéciale de l’ONU sur le droit à l’éducation, effectue une visite de travail en Côte d’Ivoire depuis le 4 décembre 2017.
Comment


Abidjan - La Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur le droit à l’éducation, Koumbou Boly Barry, a félicité lundi, la Côte d’Ivoire pour sa politique de gratuité et la qualité de son programme d’enseignement.

« Au cours des dernières années, la Côte d’Ivoire a réalisé des efforts considérables afin d’assurer un accès universel à un enseignement primaire gratuit, obligatoire et de qualité : le secteur public constitue 84%, le secteur privé, 14% et le communautaire 2% des effectifs », a indiqué Koumbou Boly Barry qui séjourne dans le pays.

Elle a exprimé sa joie de constater que la Côte d’Ivoire a renforcé son engagement dans l’amélioration de l’accès à l’éducation de sa population d’une manière inclusive en mettant au pied des projets pilotes pour inclure des groupes vulnérables tels que les enfants de familles indigentes et les enfants en situation de handicap.

Selon elle, le Gouvernement a adopté des mesures pour relever les taux de scolarité et des maintiens et réussite des filles.

«Des progrès sont à signaler en ce qui concerne les efforts pour réduire les inégalités entre les sexes dans la solarisation au primaire », a-t-elle relevé.

Mme Koumbou a affirmé que des efforts sérieux sont réalisés pour améliorer la qualité de l’éducation (rétablissement de la matinée de mercredi comme jour d’école), formation professionnelle des enseignants, une stratégie d’alphabétisation et de formation des adolescents et des adultes notamment les femmes et fournitures de matériels didactiques de qualité.

Elle a salué la volonté de l’Etat d’impliquer très fortement les communautés dans le système éducatif à travers la mise en œuvre de mécanisme de participation appelée Comité de gestion des établissements scolaires (COGES).

La Rapporteuse des Nations Unies note avec satisfaction la décentralisation de l’enseignement supérieur avec des projets d’ouverture d’universités dans toutes les régions selon leurs compétences.

Le Gouvernement ivoirien a approuvé le plan décennal 2016-2025 du secteur éducation-formation dont le coût sur la période 2017-2020 est estimé à 5.246 milliards de francs CFA pour réaliser une éducation de basse universelle inclusive et de qualité, indique-t-on.

bsp/fmo
Commentaires


Comment