Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Art et Culture

Côte d’Ivoire / La musique et le chant pour impacter les consciences sur le chemin de la réconciliation
Publié le mercredi 10 janvier 2018  |  AIP
Comment


Abidjan, 10 jan (AIP) - Le président Mouvement d'actions citoyennes pour le Réconciliation et la Cohésion sociale en Côte d'Ivoire (MACRECOS-CI), Arra Datté Mathieu, et le président de l’Association nationale des Chefs de communautés, Chefs coutumiers et Notables de Côte d’Ivoire, Tchiffy Yoro Mathias, ont distribué des Compact Disc (CD) de « l’Hymne de la Fraternité ivoirienne ».

« A l'instar des grands textes fondateurs de la nation, comme l'hymne national, la musique et le chant doivent pouvoir impacter la conscience des ivoiriens et habitants de la Côte d’Ivoire, engagés sur le chemin de la réconciliation nationale et de la reconstruction », selon Arra Datté.

Produit par le MACRECOS-CI, le CD de « l’Hymne de la Fraternité ivoirienne » comporte un seul titre qui se décline en quatre versions (Accapela, Funk, Marche militaire et Instrumentale). Cette chanson patriotique a été composée par Pr Paul Assemien Ahoulou, auteur-compositeur de « l’Appel au travail », dont les premières paroles commencent par « Le travail des mille générations… »

L’interprétation de l’hymne de la fraternité Ivoirienne a été faite par « les Enfants de la Patrie », une chorale de soutien du MACRECOS-CI, composée par 61 jeunes garçons et filles, représentant les 61 ethnies que compte la Côte d’Ivoire.

Lors d’une mission de prise de contacts et d’échange de vœux de bonne année, dimanche et lundi, dans les régions du Goh et du Loh Djiboua, ils ont fait don de l’œuvre discographique au chef Gbizié Lambert, du village de Tchedelet dans la commune de Gagnoa, au chef Kouassi Ouraga Bertin, du village de Mama et au chef de terre Goly Obou ainsi qu’au chef Doutoh Bobi Nocana André, du village de Bada (Divo).

(AIP)
aaa/kam
Commentaires


Comment