Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ La mutuelle des enseignants de Tabou s’engage à améliorer les conditions de vie des membres
Publié le samedi 10 fevrier 2018  |  AIP
Comment


Tabou - La mutuelle des enseignants du préscolaire et du primaire de la circonscription éducative de Tabou (MUCEP ) a exprimé vendredi, son engagement à améliorer les conditions de vie de ses membres lors de l’assemblée générale ordinaire, tenue à la salle des fêtes de la mairie de Tabou.

Selon le secrétaire général de la MUCEP, Christophe De Souza, pour éviter que les membres soient « des locataires à vie », la mutuelle a sollicité et obtenu auprès de la communauté villageoise de Douopo, dans la commune de Tabou, plus d'une centaine de lots où des maisons seront bientôt construites pour les enseignants.

En plus, a-t-il ajouté, la mutuelle va initier dans les jours à venir l'opération un enseignant-un ordinateur, un enseignant-un permis de conduire et un enseignant-une voiture, pour permettre aux enseignants d'améliorer ainsi la qualité de vie, essentielle pour un meilleur rendement au travail.

Des responsables de la Société ivoirienne de banque (SIB) ont présenté aux enseignants les dangers que courent les fonctionnaires qui confient leur argent aux usuriers, appelés communément « margouillats ».

"Le salaire que les enseignants touchent peut leur permettre de réaliser beaucoup de projets et sortir de la pauvreté. C'est un problème d'organisation. Cet objectif, nous allons l'atteindre avec la MUCEP pour démontrer que l'enseignant n'est pas le dernier de la société", a déclaré De Souza.

L'inspection de l'enseignement primaire (IEP) de Tabou compte 367 enseignants répartis dans une soixantaine d'écoles.

(AIP )
bb/tad/fmo

Commentaires


Comment