Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

UFHB/ Création des écoles doctorales: Pr Abou KARAMOKO dénonce les anomalies des soutenances de thèse et de mémoire
Publié le vendredi 16 fevrier 2018  |  Université FHB
Cérémonie
© Autre presse par Université FHB
Cérémonie de clôture du séminaire sur la création et l’organisation des Ecoles doctorales à l’UFHB
Vendredi 17 février 2018. Abidjan. Cérémonie de clôture du séminaire sur la création et l’organisation des Ecoles doctorales à l’UFHB. Photo: Le Professeur Abou KARAMOKO, Président de l’Université Félix Houphouët-Boigny (UFHB).
Comment


Au terme de deux jours de travaux, en plénières et en ateliers, quatre écoles doctorales ont été portées sur les fonts baptismaux, à l’issue du séminaire sur la création et l’organisation des Ecoles doctorales à l’UFHB. À la cérémonie de clôture, le Président de l’Université Félix Houphouët-Boigny (UFHB), le Professeur Abou KARAMOKO a dénoncé les travers et autres anomalies constatés dans les soutenances de thèse et de mémoire. C’est pourquoi, il a donné tout son cautionnement à la mise en place des Écoles doctorales à L’UFHB pour pallier tous ces manquements à l’orthodoxie universitaire
En effet, cette cérémonie de clôture présidée par le Président Abou Karamoko a été marquée par son intervention. Dans son adresse, il a exprimé toute sa satisfaction face à l’engouement qu’a suscité le présent séminaire. Pour lui, cela traduit toute l’attente que la communauté universitaire place en la création des Écoles doctorales. « Nous allons ensemble rehausser l’image de l’université FHB. Laissez tomber les choses partisanes car c’est important pour la cohésion. Nous devons dénoncer ensemble et corriger les tares ensemble », a-t-il précisé et d’ajouter « laissez tomber la sorcellerie ». Aussi, n’a-t-il pas omis de dénoncer certaines pratiques qui ont cours pendant les soutenances de thèse et de mémoire des étudiants. Il a surtout porté ses critiques sur la constitution des jurys de complaisance et le manque d’un encadrement rigoureux des étudiants. La création des Écoles doctorales affirme-t-il vient à point nommé pour pallier ces manquements.
Par ailleurs, on retient que les participants au séminaire, sur la base des documents élaborés par le comité scientifique, ont décidé de la création de quatre Écoles doctorales. Il s’agit de l’École doctorale biologie, environnement, santé ; École doctorale sciences, technologie, environnement ; École doctorale sociétés, communication, arts, lettres, langues et l’École doctorale sciences économiques, juridiques, politiques et de gestion. Il ressort également du rapport du séminaire que les équipes d’accueil intègrent les unités de recherches existantes afin de garantir la pluridisciplinarité des formations doctorales. Mais aussi et surtout que le diplôme de doctorat corresponde à l’offre de formation. Pour plus d’efficacité, il a été demandé la création d’un collège doctoral qui fédère toutes les Écoles doctorales. L’une des exigences relevées est la durée de l’accréditation de l’École doctorale. Elle doit s’aligner sur celle du CAMES (tous les 5ans).
Rappelons qu’entre autres missions et attentes, les Écoles doctorales, doivent dans leur programme d’action mettre en œuvre une politique de sélection des doctorants fondée sur des critères explicites et publics. Elles doivent également s’assurer de la qualité de l’encadrement des doctorants par les unités et équipes de recherche.

SERVICE DE COMMUNICATION
UFHB
Commentaires


Comment