Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Les opportunités dans les filières Coton et anacarde présentées au 55ème Salon international de l’agriculture de Paris

Publié le jeudi 1 mars 2018  |  Abidjan.net
Dr
© Autre presse par DR
Dr Adama Coulibaly, DG du Conseil du Coton Anacarde
Comment


Au regard du développement croissant des filières Coton et anacarde ces dernières années, ces deux filières regorgent d’importantes opportunités en terme d’investissement. C’est la quintessence du message délivré par le Conseil du Coton Anacarde au 55ème Salon international de l’agriculture de Paris, en cours.

A travers des fiches-projets sur la création des unités de transformation, la délégation du Conseil Coton Anacarde présente aux potentiels investisseurs les opportunités dans ces deux filières, ainsi que les mesures incitatives complémentaires au Code des investissements concernant la filière anacarde. S’agissant de la filière Coton, l’organe de régulation envisage rechercher des investisseurs pour la création de nouvelles unités d’égrenage dans le Gontougo (Nord-Est), et dans la région du Bafing (Nord-Ouest) qui sont des zones de développement non encore attribuées à des opérateurs. Le Conseil du Coton et de l’Anacarde promeut au cours de ce 55ème SIA, la 2ème et la 3ème transformation. Il veut susciter la création de nouvelles unités de filature-tissage car la capacité installée est de 20 000 tonnes de fibre alors que la production nationale de fibres de coton oscille entre 150 et 170 000 T, l’essentiel de la production de fibre étant exporté à l’état brut.

Le Conseil Coton Anacarde veut saisit l’occasion du SIA pour promouvoir la 3ème édition du Salon international des équipements et des technologies de transformation de l’anacarde (SIETTA 2018) prévue du 8 au 10 novembre à Abidjan. L’objectif étant de susciter de nouvelles adhésions de pays à cette plateforme de coopération internationale sur le cajou.

Elisée B.
Commentaires


Comment