Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire/ Les chefs religieux de Dabou s’instruisent sur le fonctionnement de la CPI

Publié le dimanche 15 avril 2018  |  AIP
Côte
© AIP par DR
Côte d’Ivoire/ Les chefs religieux de Dabou s`instruisent sur le fonctionnement de la CPI


Dabou, 15 avr (AIP)- Les leaders d’opinion et chefs religieux de Dabou ont été instruit vendredi sur le fonctionnement de la Cour pénale internationale (CPI), lors d’une rencontre à la salle de conférence de la préfecture de Dabou.

Selon Nouhoum Sangaré, représentant et chef de bureau de la CPI en Côte d’Ivoire et au Mali, cette rencontre a permis à son équipe de faire comprendre aux leaders d’opinion et chefs religieux, comment la CPI a été établi, les situations dans lesquelles les situations la CPI est fondée à intervenir notamment en cas de crimes de guerres, génocides, crimes d’agression, et crimes contre l’humanité.

Mais aussi, ils ont été informés sur les conditions de complémentarité avec les juridictions nationales et comment les différents organes de la cour tels que le bureau du procureur, le bureau du conseil public des victimes, de la défense jusqu’au juge fonctionnent de façon transparente, impartiale pour une justice équitable.

Lors de la rencontre, il a été aussi montré que la CPI, à travers son mandat, œuvre en faveur de l’assistance et l’aide psychologique, médicale, socio-économique aux victimes et plus encore mène à termes les procédures pour qu’il puisse avoir réparation.

Trois communications centrées sur le thème « la contribution des leaders d’opinion du département de Dabou en faveur de la promotion de la justice et la lutte contre l’impunité à travers la mise en œuvre du statut de Rome », ont permis aux leaders d’opinion et chefs religieux de d’être instruit sur l’histoire, le fonctionnement, les droits des victimes, et la représentation légale devant la cour.

Ces leaders d’opinion et chefs religieux ont reçu chacun une série de documents pour amplifier leur formation et répercuter le message aux différentes communautés qu’ils représentent.

Cette rencontre présidée par Yapi Claude Ogou Secrétaire Général de préfecture a eu pour et intervient dans un contexte de célébration des vingt ans Du statut de Rome dont les textes ont été adopté le vingt juillet 1998 et ratifiés le 9 juillet 2002 par soixante pays membres. La CPI compte à ce jour 133 pays après le retrait récent du Burundi.

(AIP)

bec/tad/tm
Commentaires


Comment