Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Les pays de l’UEMOA adoptent un plan d’actions sous régional de 370 milliards de FCFA à investir dans la santé et le social

Publié le samedi 5 mai 2018  |  AIP


Abidjan - Les ministres en charge de la Santé, du Social et des Finances, dans la zone de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), réunis vendredi, à Abidjan, ont adopté un plan d’action sous régional pour l’investissement dans les ressources humaines de la santé et du social dont le budget global est évalué à 369 340 357 606 francs CFA sur les cinq prochaines années.

Ce montant, selon une note d’information transmise samedi, à l’AIP, prend en compte des investissements dans les infrastructures par le renforcement des capacités des écoles de formations des agents de la santé, le renforcement des capacités des enseignants et l’amélioration des programmes, le renforcement de soins de santé primaire et le renforcement des systèmes nationaux d’information sanitaire.

La réunion d’Abidjan a aussi décidé d’une coordination de la mise en œuvre des plans d’investissement piloté par un dispositif sous régional qui portera le projet. Un budget total de 975 470 500 francs CFA sera affecté pour permettre à cette institution d’atteindre ses objectifs.

Sa mission est de faire le plaidoyer auprès des pays pour la mise en œuvre du plan d’investissement, d’assurer la coordination dans la mise en œuvre des plans pays, d’harmoniser les outils et leur exploitation et d’assurer le suivi des interventions.

Le plan d’actions a pour but d’accroître l’accessibilité aux services de santé et aux services sociaux des populations. L’objectif étant de créer des emplois décents dans les secteurs de la santé et du social. Son adoption et sa mise en œuvre découle d’une initiative du secrétaire général de l’ONU, de mettre en place d’une commission de haut niveau sur l’Emploi en santé et la croissance économique en mars 2016.

Cette deuxième rencontre d’Abidjan intervient après celle du 24 mars 2017 des ministres de l’UEMOA en charge de la santé et du social. Elle avait été consacrée à l’examen d’un plan d’action.

fmo/fmo
Commentaires


Comment