Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Baromètre conjoncturel 2017 de la Cci-France - Côte d’Ivoire : « Bonne tenue » des résultats macroéconomiques

Publié le jeudi 17 mai 2018  |  Fraternité Matin


Dans le cadre de l’enquête menée en mars-avril 2018, c’est un échantillon de 146 entreprises représentatives du tissu économique ivoirien qui ont été sondées.

Baromètre conjoncturel 2017 de la Cci-France - Côte d’Ivoire : « Bonne tenue » des résultats macroéconomiques

Dans un document en date de mai 2018 portant sur le baromètre conjoncturel 2017 de la Chambre de commerce France-Côte d’Ivoire (Cci-FCI) adressé au quotidien de service public, Fraternité Matin, il en ressort la « bonne tenue des résultats macroéconomiques » de la Côte d’Ivoire. Ce, dans la continuité de l’année 2016 et, nuance toutefois, l’importance de la croissance des ¾ des entreprises sondées l’an dernier.

C’est le résultat d’une enquête - du 16 mars au 17 avril 2018 - qui a été menée auprès d’un échantillon de 146 entreprises représentatives du tissu économique ivoirien (73% de Pme/Pmi, 23% de grandes entreprises et membre de cette chambre de commerce). Ces entreprises ont passé en revue, au cours de cet exercice, l’économie, l’environnement des affaires, les relations avec l’administration et les organismes financiers, les infrastructures et les aspects sécuritaires sociaux du quotidien des populations vivant en Côte d’Ivoire. Un pays qui, selon la Banque africaine de développement (Bad), en 2017, a enregistré une croissance estimée à 8%, favorisée par le rebond du secteur primaire, la bonne tenue du secteur de l’énergie et l’accroissement de la consommation intérieure.

L’enquête révèle que l’évolution de l’économie en 2017, « ne semble pas avoir répondu à tous les espoirs » des opérateurs du secteur privé. Ainsi, 26% des entreprises sondées estiment que les affaires se sont « mieux portées ». Selon la Cci-FCI, relativement aux résultats financiers des entreprises adhérentes, d’une année sur l’autre, 52% affirment que ces derniers « ne sont pas meilleurs » qu’en 2016 et regrettent pour 31% d’entre eux le développement du secteur informel. 37% de ces entreprises sont en phase avec « les tendances macroéconomiques positives » relevées par la communauté internationale. Concernant l’impôt synthétique, 36% estiment que celui-ci est un handicap pour l’économie ivoirienne.
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires


Comment