Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Patronat ivoirien: le discours de bienvenue du président de la CGECI lors de la visite de M. Michel Camdessus

Publié le mardi 29 mai 2018  |  CGECI
Rencontre
© Autre presse par DR
Rencontre d`échanges entre Michel Camdessus et le patronat ivoirien
La maison de l`entreprise à Abidjan a abrité ce mardi une rencontre d`échanges entre l`ancien Directeur général du FMI et le patronat ivoirien.


Excellence, Monsieur Daniel KABLAN DUNCAN, Vice-Président de la République de Côte d’Ivoire,
Monsieur Amadou GON COULIBALY, Premier Ministre de la République de Côte d’Ivoire, Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat,
Monsieur Michel CAMDESSUS, Notre très distingué invité
Messieurs les Ministres,
Madame et Messieurs les Représentants des partenaires techniques et financiers,
Monsieur le Président Jean Kacou DIAGOU, Cher Aîné,
Mesdames et Messieurs les Administrateurs de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire,
Honorables invités,

Monsieur le Vice-président de la République,
La Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) est heureuse et vous remercie infiniment pour l’honneur que vous accordez au secteur privé ivoirien de recevoir en son siège Monsieur Michel CAMDESSUS, Gouverneur Honoraire de la Banque de France, Ex Directeur Général du Fond Monétaire International (FMI) et actuellement Président et membre de plusieurs commissions et comités internationaux.


Monsieur Michel CAMDESSUS, cher hôte,
Nous vous souhaitons, à vous et à votre épouse, à qui nous adressons nos très respectueuses salutations, la bienvenue à la Maison de l’Entreprise, Siege du Patronat Ivoirien et centre de développement des entreprises ivoiriennes.
Le Conseil d’Administration de la CGECI ainsi que l’ensemble du secteur privé ivoirien vous disent « AKWABA » en terre ivoirienne!
Je voudrais d’entrée de jeu vous présenter en quelques mots la Confédération Générale des Entreprises de Cote d’Ivoire qui est le Patronat Ivoirien.
La CGECI, c’est aujourd’hui plus de 2000 entreprises affiliées soit directement, soit à travers l’un des vingt-six (26) groupements professionnels membres.
Les entreprises membres de la CGECI cumulent plus de 14 000 milliards de FCFA de Chiffres d’Affaires annuels, soit 21,3 milliards d’euros et environ 250 000 emplois modernes. Elles assurent plus de 80% des recettes fiscales nationales.
La CGECI est aussi et surtout un partenaire privilégié du Gouvernement pour les questions liées à l’amélioration de l’environnement des affaires et à la réflexion stratégique en vue du développement économique de la Côte d’Ivoire.



Mesdames, Messieurs,
Honorables invités,
La CGECI s’est fixée entre autres missions, de contribuer à la promotion d’un secteur privé dynamique et compétitif en étroite concertation avec le Gouvernement qui a fait du dialogue État Secteur Privé un pilier important de sa stratégie de développement.
Pour la CGECI, un développement économique durable ne peut se construire sans un tissu d’entreprises locales fortes. Cette assertion découle d’une réflexion longuement murie au sein de la CGECI et qui dérive d’un constat : l’histoire économique nous démontre que les pays qui ont réussi la transformation structurelle de leur économie se sont largement appuyés sur leur secteur privé national et ont favorisé l’émergence de champions nationaux, à l’exemple du Maroc, de la Turquie, de la Malaisie, de la Corée du Sud et du Brésil.
Or en Côte d’Ivoire, le diagnostic est sans appel : les champions nationaux sont quasi inexistants. Les très rares champions nationaux demeurent fragiles, trop petits et trop peu soutenus. Notre tissu d’entreprises ivoiriennes n’est pas encore à la dimension de la puissance économique de la Cote d’Ivoire.
Pour la CGECI, les champions nationaux se définissent comme des personnes morales dont l’actionnariat et le centre de décision sont contrôlés par des nationaux.
Les Champions Nationaux doivent être des entreprises responsables, appliquant des règles de bonne gouvernance et dotées d’une forte vision entrepreneuriale. Elles doivent jouer un rôle fondamental dans la transformation économique et la création de la prospérité.
En 2017, la CGECI a organisé la 6ème édition de son forum économique annuel avec comme thème « Devenir un champion national ». Ce forum a été l’occasion de présenter et de lancer officiellement son Programme Champions Nationaux dont l’objectif est de construire des entreprises ivoiriennes ayant à terme une compétitivité de rang international et pouvant exporter le label « made in Côte d’Ivoire » sur l’ensemble du continent et ailleurs.
Selon notre vision ce programme devra permettre d’une part de d’accélérer les rares entreprise ayant déjà réussie a atteindre une talle critique pour en faire les premier véritables champions nationaux, mais aussi a construire d’autre part les champions de demain.
Les entreprises impliquées dans le Programme de construction champions Nationaux devraient bénéficier non seulement de la visibilité offerte par ce programme mais aussi d’une gamme de services offerts par la CGECI, par l’Etat et par les institutions partenaires.
Entre autres services, ces entreprises bénéficieront de :
- La certification marquée par l’attribution du label « Champion National »
- La visibilité liée à ce label
- Un plan de renforcement des capacités des managers à travers des encadrements de haut niveau (HEC Paris, etc.)
- Un plan de promotion de ces entreprises, de leurs produits, de leurs contributions au développement de la Côte d’Ivoire auprès des partenaires stratégiques du Patronat Ivoirien.
- Une promotion de ces entreprises sur les marchés extérieurs à travers les missions de prospection régionales et internationales qu’organise la CGECI.
- D’un lobbying auprès de l’Etat pour l’accompagnement et l’appui à ces entreprises à travers des mesures spécifiques (fiscalité, marchés publiques, etc.)
Mesdames, Messieurs,
Nous pensons fermement que l’entreprise ivoirienne a besoin d’être accompagnée. Et c’est ensemble, Secteur Privé, Etat et Partenaires Techniques et financiers que nous parviendrons à construire des champions capables de vendre à l’international le label « Made in côte d’Ivoire » et de consolider l’inclusivité de notre Économie.
Permettez-moi à ce stade de mon propos de mettre un accent particulier sur l’industrie ivoirienne pour laquelle tout le monde est unanime sur le fait que son développement conduira à la transformation structurelle de noter Économie.
C’est l’ambition du Plan National de Développement (PND2016-2020), c’est aussi le vœu cher du secteur privé ivoirien.
Et, c’est la raison pour laquelle cette année, le forum économique annuel de la CGECI, dénommé « la CGECI ACADEMY » portera sur le thème « Cap sur l’industrialisation : un défi pour tous » avec pour objectif de mobiliser les entreprises ivoiriennes autour des opportunités d’investissement dans les secteurs industriels et d’identifier les leviers d’amélioration de la compétitivité industrielle de notre pays.
Monsieur Michel CAMDESSUS,
Avant de clore mon propos, je voudrais une fois de plus vous traduire la joie du secteur privé ivoirien de vous recevoir aujourd’hui car nous savons que nous pourrons bénéficier de vos conseils et vos orientations tirés de votre riche expérience d’économiste et de votre parcours dans les plus prestigieuses institutions financières internationales.

Il ne me reste plus qu’à souhaiter à tous de fructueux échanges.
Je vous remercie pour votre aimable attention.
Commentaires


Comment