Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Necrologie
Article
Necrologie

Pluie diluvienne/Décès d’un administrateur de l’Assemblée nationale : Guillaume Soro pleure un ami (témoignage)

Publié le mercredi 20 juin 2018  |  Fraternité Matin
Politique
© Abidjan.net par Paul Richard Aholia
Politique : Réunion du comité de direction du RDR
Abidjan le 29 mars 2018. Le comité de direction du Rassemblement Des républicains (RDR) a tenu ce jeudi une réunion pour examiner la situation socio-politique du pays. Photo: Guillaume Soro, président de l`Assemblée nationale


Décès tragique d’un administrateur de l’Assemblée Nationale, le témoignage de Guillaume Soro sur son compagnon Konaté Mamadou dit Delmas.

« Ce mardi est un jour funeste et le demeurera pour longtemps dans nos mémoires. Quel sinistre pour le pays! Quelle tragédie pour l’Assemblée nationale! Quelle douleur pour moi! Joyeux, je me suis réveillé, prêt à entamer une autre journée de labeur. Et des nouvelles de la ville me parviennent. Macabres. Abidjan subit une inondation majeure. Plusieurs quartiers sont sous les eaux. Des morts sont comptés. Des biens détruits. Mais j’étais loin de m’imaginer que ce drame me frapperait aussi directement et aussi cruellement.

Hier, lundi je revoyais mon cher ami et compagnon Konaté Mamadou dit Delmas, plein de vie. Comme à l’accoutumée, je lui fais une blague et nous en rions de bon coeur. Je ne savais pas que ce serait la dernière.

Ce matin, au moment où les eaux se retirent, j’appelle mon Chef de cabinet pour m’assurer de mes audiences. Sa voix est plutôt bizarre, me suis-je dit. Dans un bégaiement inhabituel, il m’annonce, la voix nouée par l’émotion, que mon cher Delmas s’en est allé. “Comment? De quoi me parles-tu?” M’entendais-je l’interroger ? “Les inondations” répond-il. “Ce n’est pas possible!” Murmurais-je. Frappé de stupéfaction, mon téléphone m’échappe des mains. Je me rassieds, tétanisé, basculant dans l’incrédulité.
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires


Comment