Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Municipales Abobo : Hamed Bakayoko échange avec la chefferie d’Abobo-Baoulé

Publié le mercredi 11 juillet 2018  |  Abidjan.net
Politique:
© Abidjan.net par Marc ATIGAN
Politique: Hamed Bakayoko échange avec les chefs Atchans à Abobo-Baoulé
Abidjan le 10 Juillet 2018. Le Ministre d`Etat, Ministre de la Défense Hamed Bakayoko à rencontré ce mardi, les chefs de la communauté Atchan du District d`Abidjan. Cette rencontre avait pour but de quérir l`approbation et la bénédiction de ses paires pour ses projets en faveur de la Commune d`Abobo.


Le ministre d’État, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko et les chefs traditionnels d’Abobo Baoulé ont échangé au cours d’une rencontre qui a eu lieu ce mardi 10 juillet, à la résidence du chef dudit village.

Après avoir exprimé ses respects, son amour, sa considération pour ce peuple atchan, le ministre d’État, a dit se soucier du bien-être de tous. Conscient des défis de développement majeurs qu’il y a à Abobo, Hamed Bakayoko entend être aux côtés des populations de cette commune dont il vise la magistrature suprême. « Je suis conscient également des sacrifices qu’Abobo a fait pour la Côte d’Ivoire, et aussi de ce que cette commune a donné à tout le pays. (…) Et je ne peux pas venir dans la division, dans la déchirure. Parce que le gouvernement, s’il nous met en service, c’est pour aider les populations, c’est pour apporter quelque chose » a-t-il laissé entendre.

Il a également invité ces populations à cultiver l’esprit d’amour et d’union. Car, selon, lui cela participe à l’épanouissement. Albert Mobio, a au nom des chefs du village d’Abobo-Baoulé, félicité le ministre Hamed Bakayoko pour son esprit d’humilité.

« Votre démarche nous agrée et nous vous donnons l’assurance que nous sommes à votre dispositions jours et nuits. Bien avant que le destin vous emmène ici, vous connaissiez ce village. N’hésitez pas à nous contacter en cas de besoins ou de difficultés », a-t-il rassuré.

CK
Commentaires


Comment