Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Art et Culture

Bob Zion, la nouvelle étoile de l’Afro-Beat à la conquête du monde

Publié le mardi 17 juillet 2018  |  APA
Bob
© Autre presse par DR
Bob Zion, la nouvelle étoile de l’Afro-Beat à la conquête du monde
L’artiste-musicien nigérian Bob Zion, la nouvelle étoile de l’Afro-Beat continue sa conquête du monde par ses talents multidimensionnels d’artiste, compositeur, musicien et réalisateur. Portrait.


L’artiste-musicien nigérian Bob Zion, la nouvelle étoile de l’Afro-Beat continue sa conquête du monde par ses talents multidimensionnels d’artiste, compositeur, musicien et réalisateur. Portrait.

La valeur n’attend point le nombre des années. Au jeune nigérian, Bob Zion, à peine la quarantaine, peut s’appliquer cette maxime. Lui qui, à 12 ans déjà, donnait ses premiers concerts qui soulèvent les foules dans son Nigéria natal. « Une étoile de la musique afro-beat » est née, appréciaient les mélomanes.

Une étoile ? Ça brille dans le céleste. Tout le monde s’accorde sur les cordes vocales particulières de Bob Zion qui chante en Pidgin, « un pantois mi anglais-mi nigérian dans lequel j’écris la plupart de mes textes », précise l’artiste qui veut « chanter pour changer le monde ».

Encouragé par son oncle Samuel Itiku Esemi lgeleke, lui-même musicien, Bob Zion organise pendant son adolescence de nombreux concerts et soirées musicales qui rencontrent un vif succès à Bénin City, la capitale de l’Etat d’Edo, au Sud du Nigéria.

Au cours de ses tournées, il reprend le répertoire traditionnel en yoruba, qu’il modernise grâce aux influences des grands noms de la Soul Music et Reggae comme Bob Marley, l’idole de sa génération.

Bob Zion touche, également, à l’Asologun music (High Life music), musique urbaine nigériane qu’il mélange au « Mbube », chants envoûtants des chorales sud-africaines. « Sa voix unique et ses mélodies suscitent l’émotion partout où il se produit », témoigne un de ses fans.

Repéré par les producteurs locaux, il enregistre ses premières maquettes en 1991. Ce qui lui vaut de participer en guest-star d’un concert de Shabba Ranks, l'un des artistes de Dance hall jamaïcain les plus populaires de l’époque en 1994 à Lagos.

Le succès est immédiat. Bob Zion acquiert une notoriété auprès d’artistes de renommée nationale qui lui proposent d’écrire les textes et de chanter ensemble. Tantôt Hip-hop, tantôt acoustique ou traditionnel, ses collaborations sont variées, mais son engagement pour l’amour et la beauté de son continent est touchant.

Désormais, reconnu par ses pairs, Bob Zion participe à de nombreux concerts à travers l’Afrique avant de décider de poursuivre sa carrière en Europe, en 1998, précisément à Paris, le tremplin de nombreux artistes d’origine africaine. Bob Zion est, alors, sollicité pour des concerts à Londres, en Guyane, en Allemagne, en Italie, à Trinidad, Curaçao, au Pays-Bas…

En tant qu’artiste engagé, il est invité à des projets comme le concert pour le Darfour en 2007 ou encore celui organisé par ONE LOVE production pour Haïti en 2008. Suivra, « l’enfant soldat d’ici et d’ailleurs », un album et une série de concerts pour le financement de deux organismes de lutte contre l’exploitation des enfants dans le travail.

Artiste multidimensionnel (chanteur, auteur, compositeur, producteur, réalisateur …) , en 2014, Bob Zion a écrit, composé et produit une chanson pour le film Nollywood « Enjoyment Prophete ».

« Je préfère avoir plusieurs cordes à mon arc pour avancer », se réjouit-il. Depuis, il continue à participer à des séries françaises dont « Cyber Débrouille, Barber shop… diffusées sur la chaine cryptée Canal +, en même qu’il travaille sur son prochain album disponible bientôt. Sacré l’artiste.

HS/ls/APA
Commentaires


Comment