Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Municipales et régionales : le candidat Georges Monney paie une partie de la dette des habitants de Marcory (Konan Raphael) vis-à-vis de la Sicogi

Publié le vendredi 20 juillet 2018  |  Partis Politiques
Le
© Autre presse par DR
Le candidat Georges Monney paie une partie de la dette des habitants de Marcory (Konan Raphael) vis-à-vis de la Sicogi


Georges Yves Monney (GYM) vient encore de faire parler son cœur. Il a payé une partie de la dette de 2 137 habitants de la Sicogi (Konan Raphaël) de Marcory, mardi 17 mars 2018, au siège de la Sicogi à Adjamé-Mirador. C’est la Directrice du Recouvrement et du contentieux de la Sicogi qui a reçu ce jour-là, Georges Yves Monney, Conseiller municipal de Marcory et candidat déclaré aux municipales du samedi 13 octobre 2018 dans cette commune.

Contacté, par téléphone, jeudi 19 juillet 2018, le bienfaiteur n’a pas voulu faire de commentaires particuliers sur cette action de haute portée sociale. Mais, selon des sources concordantes, Georges Yves Monney n’est pas à son premier acte du genre. Depuis plusieurs années, rappelle-t-on, il pose des actions sociales aussi bien dans sa commune qu’ailleurs. Car, comme il l’aime à le répéter, l’Homme doit être au cœur de tout ce que l’on entreprend.

Du côté des habitants de Marcory-Sicogi, c’est la joie totale. Pour le Secrétaire général du comité ad ’hoc du Syndic de ce quartier, Guéï Roger, c’est « un acte fort, positif » que Georges Monney a posé. « C’est un processus qui vient d’être engagé. Il faut amortir la dette de tout le monde. Tant que la dette de ceux qui doivent n’est pas réglée, ceux qui ont fini de payer ne peuvent pas avoir leur Acd. On n’a jamais vu cela. C’est comme Jésus Christ qui a pris la charge de l’humanité et il est mort sur la croix pour la souffrance de l’humanité. C’est un serviteur. C’est un ange », s’est réjoui Guéï Roger, quand nous l’avons eu, jeudi 19 juillet 2018, au téléphone.
Commentaires


Comment