Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Sécurisation du Foncier Rural Ivoirien: les populations de Sakassou, Guiglo, Duékoué et Bloléquin sensibilisées

Publié le jeudi 16 aout 2018  |  Abidjan.net
Sécurisation
© Autre presse par DR
Sécurisation du Foncier Rural Ivoirien: les populations de Sakassou, Guiglo, Duékoué et Bloléquin sensibilisées
L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) en collaboration avec l`AFOR ont initié une mission de sensibilisation des populations de Sakassou, Guiglo, Duékoué et Bloléquin sur le theme du foncier rural


L’Agence Foncière Rurale (AFOR) et l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) initient du 13 au 22 août dans les départements de Sakassou, Guiglo, Duékoué et Bloléquin, un vaste programme de sensibilisation des populations sur la loi relative au foncier rural. Les membres du corps préfectoral, les responsables des services administratifs, la notabilité, les ONG, les leaders communautaires, prennent massivement part à ces formations, qui ont été concomitamment lancées dans les différents départements dans la journée du lundi 13 août dernier. L’objectif étant d’expliquer l’importance de la loi sur le foncier rural aux populations de ces localités, de les sensibiliser sur la nécessité de s’approprier cette loi, pour un foncier rural ivoirien sécurisé et moderne. Dans les faits, il s’agira d’approfondir les connaissances des uns et des autres sur les enjeux et mécanismes de règlement de litiges fonciers et les techniques de communication pour un changement efficient de comportement.

L’activité s’est ouverte à la Préfecture de Sakassou par une formation de haut niveau, dispensée par Théodore Dagrou, Magistrat Hors-Hiérarchie, Conseiller à la Cour Suprême et Expert en Droit Foncier. Par ailleurs Président de l’ONG OASIS, en charge de cette formation de masse, le conférencier, après avoir expliqué aux membres du corps préfectoral conduits par le Secrétaire Général de Préfecture de Sakassou, Zohoury Magloire, représentant le Préfet du Département, Coulibaly Gando, aux chefs traditionnels, aux cadres du département et aux membres des Comités Villageois de Gestion Foncière Rurale (CVGFR) présents, la dimension historique et sociologique de la terre, a axé son intervention sur les avantages de la délimitation des territoires des villages et de la délivrance du certificat foncier. Les propriétaires du certificat foncier, pourront, a-t-il fait remarquer, valoriser leurs terres, faire des transactions en toute transparence, léguer un héritage solide à leurs descendants. La délimitation, qui demeure avant tout, la représentation administrative des villages sur la carte de la Côte d’Ivoire, est une opération de modernisation du pays, pour laquelle l’Expert en Droit Foncier a invité les populations villageoises à s’y inscrire résolument.

Les agents relais, qui se chargeront de transmettre l’information aux populations villageoises, sont depuis mardi en formation. Au nombre de trois par Comité Villageois de Gestion Foncière Rurale, dont le président, la représentante des femmes et le représentant des jeunes, ils sont instruits sur le processus de délimitation des territoires des villages. Au total 22 ateliers de formation sur deux jours pour chaque session, comprenant chacune 40 participants relatifs aux questions foncières en milieu rural, sont organisés. Le certificat foncier rural et la contractualisation foncière sont des activités délicates pour les populations rurales qui sont souvent analphabètes. L’AFOR et la FAO, par le biais de ce programme de formation et d’information, souhaite accompagner les populations rurales à certifier leurs terres afin de sécuriser leurs activités.

Atapointe
Commentaires


Comment