Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Municipales et régionales: Un match électoral d’enfer pour le Pdci et le Rhdp

Publié le samedi 15 septembre 2018  |  LInfodrome
Ouverture
© Partis Politiques par DR
Ouverture du Bureau politique du PDCI-RDA à Abidjan
Dimanche 17 juin 2018. Maison du parti Abidjan. Le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) dirigé par le président Henri Konan Bédié tient son bureau politique.


Ouattara et Bédié vont se mesurer sur le terrain

Ce sera pour le Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (Pdci-Rda) et le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp unifié), un véritable match électoral d’enfer.

Le contexte de crise entre les deux alliés d’hier, dans lequel se tient ces élections, l’apparition d’une nouvelle génération de faux indépendants issus des partis, l’enjeu de ces élections qui préparent la présidentielle de 2020, l’alliance nationale anti-Rhdp qui s’est formée autour de Bédié, et le soutien affiché du Front populaire ivoirien (Fpi), toutes les deux tendances, à des candidats du Pdci-Rda, donnent déjà, aux élections du samedi 13 octobre 2018, un relief tout particulier. Ce sera aussi et surtout un combat électoral à distance, qui opposera deux hommes d’État. Henri Konan Bédié, ancien chef de l’État, président du Pdci et El Hadj Alassane Ouattara, président de la République, président du Rhdp unifié. Ces deux illustres hommes politiques vont se jauger sur le terrain…

Ils engagent, dans ces élections, ce qu’ils ont de plus cher : l’honneur. Le président du Pdci-Rda joue sa dignité. Un chef de parti traité de façon dédaigneuse par une partie de sa troupe entrée en « rébellion ». Le chef de l’État, El Hadj Alassane Ouattara, après avoir ravi à Henri Konan Bédié des partis du Rhdp, doit maintenant faire la preuve de ce que sur le terrain, il reste le maître. Elles pourraient être les élections locales les plus disputées de l’histoire du pays, après la rupture consommée entre Bédié et Ouattara. Dans ces élections, le Rhdp unifié, qui semble avoir le vent en poupe, sera sur la défensive tandis que le Pdci-Rda, lui, sera à l’offensive pour laver l’affront qui lui a été fait par son allié d’hier. On prend donc la pleine mesure de l’enjeu de ces élections locales qui seront notamment marquées par des combats épiques dans certaines localités, mais aussi des promenades de santé pour d’autres candidats.

Il faut dire que la Commission électorale indépendante (Cei) a rendu publique, le mardi 11 septembre 2018, la liste des candidats retenus pour les élections municipales et régionales prévues le samedi 13 octobre 2018. Pour les élections régionales, ce sont au total 88 candidatures retenues, dont 2 du Front populaire ivoirien (Fpi d’Affi N’Guesssan), 41 au titre des indépendants, 17 pour le Pdci-Rda, 2 pour le Pdci/Rhdp et 26 pour le Rhdp. S’agissant des municipales, l’on note 22 391 candidatures au titre de Conseillers municipaux dont 18 226 hommes et 5 165 femmes. 389 candidats indépendants sont en lice dans les municipales, contre 176 candidats issus du Rhdp-unifié, 104 pour le Pdci-Rda, 12 au titre du Fpi, 1 Rpc et 2 de l’Urd.
... suite de l'article sur LInfodrome

Commentaires


Comment