Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Elections locales/ le WANEP initie un projet d’appui à la participation citoyenne de la population pour des élections locales inclusives et apaisées

Publié le samedi 6 octobre 2018  |  Abidjan.net
Elections
© Autre presse par DR
Elections locales/ le WANEP initie un projet d’appui à la participation citoyenne de la population pour des élections locales inclusives et apaisées
La WANEP-CI (Réseau Ouest Africain pour l’Edification de la Paix), a organisé une conférence de presse le jeudi 04 octobre 2018 à l’Hotêl La Rose Blanche, (Cocody – Angré) pour communiquer sur le lancement de ses activités.


La WANEP-CI (Réseau Ouest Africain pour l’Edification de la Paix), a organisé une conférence de presse le jeudi 04 octobre 2018 à l’Hotêl La Rose Blanche, (Cocody – Angré) pour communiquer sur le lancement de ses activités dans le cadre du projet : « Appui à la participation citoyenne de la population pour des élections locales inclusives et apaisées », avec l’appui technique et financier du PNUD et du Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix (PBF).

Le WANEP Côte d’Ivoire entreprend, en effet, depuis le début de cette semaine une campagne de sensibilisation sur les thématiques de participation et d’apaisement pour des élections inclusives et apaisées dans sept localités choisies en raison des risques potentiels de violence : Abobo,
Yopougon, Lakota, Danané, Bouaké, Korhogo et Guiglo.

A travers ce projet, le WANEP-CI compte ainsi contribuer à la réduction des
violences électorales, à la consolidation de la cohésion sociale, à une plus grande participation de la population aux élections municipales et régionales. Pour ce faire, il organise des rencontres d’échanges communautaires, des campagnes de proximité, des émissions radio et des communiqués en langue locale et en français, ainsi que des messages via les réseaux sociaux (twitter, Facebook, SMS).
A travers son système d’alerte précoce, le WANEP fera également le monitoring de la vie politique et de la presse en période électorale. Il s’agira de faire un suivi par ses moniteurs d’alerte précoce de la situation politique et de la presse sur toute l’étendue du territoire, avant, pendant et après les élections.
Ce monitoring permettra aussi de surveiller les activités et les discours des acteurs politiques. Des rapports validés par un comité d’expert seront partagés aux partenaires chaque mois et seront utilisés pour un plaidoyer au niveau local et national sur une période d’un mois.

Selon Mme. Kamara D. Mylène Epse Soro, Coordinatrice Nationale du WANEP, ce projet d’appui à la participation citoyenne de la population pour des élections locales inclusives et apaisées, intervient après l’annonce faite par le Président de la République, le 31 Décembre 2017, lors de son message à la nation, relative à l’organisation des prochaines élections locales en octobre 2018, remettant au goût du jour les débats sur les conditions requises pour des élections justes, transparentes, crédibles et apaisées.

Dans un contexte sociopolitique où l’élection des sénateurs a été marquée par des marches de protestations de certains partis de l’opposition, la tension autour de la réforme de la Commission Electorale Indépendante (CEI), dans un environnement où les différentes coalitions politiques s’entre-déchirent dans une lutte de positionnement. Tout ceci laisse entrevoir la possibilité de résurgence de violences au cours de ces joutes municipales et locales qu’il serait naïf d’ignorer, compte tenu de l’expérience de la crise postélectorale de 2010 et dont la Côte d’Ivoire peine d’ailleurs jusqu’à présent à effacer les stigmates.
Le WANEP CI a pour mission de faciliter la coopération parmi les organisations et
institutions de la société civile en Côte d’Ivoire et en Afrique de l’Ouest, en vue de consolider les divers efforts et promouvoir le partage régulier des informations, des expériences et des ressources sur les problèmes de la démocratie, la bonne gouvernance, les droits de l’homme, la justice sociale, l’action humanitaire, de même que la prévention et la transformation des conflits.
Commentaires


Comment