Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Municipales 2018 : Le choix des jeunes à Port-Bouët, c’est Siandou Fofana

Publié le dimanche 7 octobre 2018  |  Partis Politiques
Municipales
© Partis Politiques par DR
Municipales 2018 : Le choix des jeunes à Port-Bouët, c’est Siandou Fofana
Le samedi 6 octobre à La Place Boulangerie, les jeunes sont venus en nombre affirmer leur soutien sans faille à la candidature du Ministre du Tourisme et des Loisirs.


En Côte d’Ivoire, on est entré dans la dernière semaine des élections municipales du 13 octobre 2018. Et pour les jeunes de Port-Bouët, le choix est déjà fait : c’est Siandou Fofana, le candidat du RHDP.

Le samedi 6 octobre à La Place Boulangerie, les jeunes sont venus en nombre affirmer leur soutien sans faille à la candidature du Ministre du Tourisme et des Loisirs. En se succédant sur le podium, les sections hommes et femmes de la cité balnéaire ont clairement indiqué que leurs membres s’engagent derrière le ticket de la raison et de l’expérience. Ils rechignent à l’unanimité d’aller à l’aventure sans lendemain. « En regardant tous les prétendants à la mairie de Port-Bouët, je constate que vous êtes le candidat idéal qu’il faut pour notre commune », soutient Fernande Kouassi de la jeunesse féminine de Port-Bouët. « On nous pompe l’air avec cette notion d’enfant de Port-Bouët. Est-ce que Messi est espagnol ? Est-ce que Ronaldo est espagnol ? Comme ils sont les meilleurs joueurs de leurs pays, on les prend pour jouer dans les meilleurs clubs que sont le Barça et le Real. Quand on parle de développement, c’est l’insertion sociale de la jeunesse. Si désormais, on veut être autonome, se prendre en charge et louer sa propre maison, il n’y a pas deux candidats. Il n’y a qu’un seul : c’est Siandou Fofana. Cher camarade, tu peux dormir à Adjouffou et te réveiller un jour à Vridi-Cité. Tu peux dormir à Adjouffou et te réveiller un jour à la SIR. Tout cela est possible parce que tu as fait le bon choix. Et le bon choix, c’est Siandou Fofana », a tranché dans un grand tonnerre d’applaudissements, Fernand Traoré dit Secreto, leader de la jeunesse du RDR.

Quand Siandou Fofana s’empare de la scène, il s’emploie à expliquer aux jeunes les raisons de son engagement pour le poste de premier magistrat de la commune. Comme à chaque meeting, son argumentaire se base sur des exemples concrets qu’il expose à l’immense foule. « Je suis venu à Port-Bouët pour que Port-Bouët réponde présent aux défis du développement et du futur. A mon entendement, être enfant de Port-Bouët, c’est celui qui prend en compte vos préoccupations. Etre enfant de Port-Bouët, c’est pourvoir au bien-être de Port-Bouët et de ses habitants.

Etre enfant de Port-Bouët, c’est engager dans sa liste des hommes capables. Chers jeunes, la chaîne générationnelle qui a été mise en place pour vous aider à accomplir votre bonheur, est à la tâche », insiste Siandou Fofana. Sans attendre le résultat du vote des élections municipales du samedi 13 octobre, le Ministre s’empresse à réaliser certaines promesses faites au cours de ses rencontres avec les différentes couches sociales de la commune. Ainsi, son équipe va-t-elle mettre dès cette semaine à la disposition des établissements scolaires de Port-Bouët 1000 tables-bancs et plus de 1000 kits de fournitures scolaires. Un fonds de deux millions de nos francs sera alloué à la jeunesse si les populations lui accordent leur suffrage pour être le maire de Port-Bouët. Les bénéficiaires de ce fonds seront coachés par des professionnels de la gestion. C’est une sorte de Junior d’Entreprises que le Ministre propose aux jeunes de Port-Bouët. « Jeunesse de Port-Bouët, évitez qu’à Port-Bouët, des nains poussent des ongles plus grands que leur taille. Engageons-nous ensemble. Prenons des défis de pouvoir changer Port-Bouët par votre vote. Demain sera meilleur avec nous », promet-il avant de prendre congés de la grande mobilisation orange qui a envahi La Place de la Boulangerie le samedi dernier.
Commentaires


Comment