Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

50 étudiants de l’Institut National de Formation Professionnelle Agricole (INFPA) formés au métier de commissaires-enquêteurs, mis officiellement en stage

Publié le mardi 9 octobre 2018  |  Abidjan.net
Cérémonie
© Abidjan.net par Atapointe
Cérémonie de mise en stage de la première promotion des étudiants spécialisés en foncier rural de l`INFPA
Abidjan le 7 octobre 2018. Les Etudiants de l’institut national de formation professionnelle agricole (INFPA) ont été officiellement mis en stage au cours d’une cérémonie qui a eu lieu au siège de l’Agence Foncière Rurale.


La cérémonie dédiée à la mise en stage des étudiants de la première promotion du Brevet de Technicien Supérieur Option Foncier Rural, s’est déroulée dans la matinée de ce lundi 08 Octobre 2018 à la Direction Générale de l’Agence Foncière Rurale (AFOR), sise à Abidjan Cocody-Angré 7e Tranche. Ils sont 50 étudiants dont 16 filles, formés pendant deux ans à l’Institut National de Formation Professionnelle Agricole (INFPA), au métier de commissaires-enquêteurs spécialisés dans le foncier rural, qui seront en stage dans 18 régions de la Côte d’Ivoire. L’objectif étant de renforcer sur le terrain l’opérationnalité de l’AFOR dans l’optique de la sécurisation totale du foncier rural ivoirien. Placée sous sa Présidence, le message de Mamadou Sangafowa COULIBALY, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, a été délivré au cours de la cérémonie, par son Directeur de Cabinet adjoint, Monsieur Apporture KOUAKOU.« En vue de remédier à l’insuffisance des ressources humaines dédiées à la sécurisation foncière rurale qui constitue une grande problématique de cohésion sociale mais surtout un indicateur de performance et de stabilisation du monde agricole dans son ensemble, il est apparu nécessaire de faire de la formation une priorité. Après deux ans de formation, l’heure est venue de confronter les apprenants de la première promotion aux réalités du terrain par leur mise en stage pratique », a-t-il indiqué.

Ne manquant pas de souligner que la création de cette filière au sein de l’INFPA n’est pas fortuite, car le métier de commissaire-enquêteur constitue la cheville ouvrière de tout le processus de sécurisation foncière rurale. Tout en prodiguant quelques conseils aux stagiaires dans le but de les amener à réussir leur apprentissage dans leurs lieux d’affectation, les régions et départements du pays, Monsieur Apporture KOUAKOU, par ailleurs Président du Conseil de Gestion de l’INFPA, a exhorté l’ensemble du Corps Préfectoral ainsi que les Directeurs Régionaux et Départementaux de l’Agriculture et du Développement Rural à accorder la plus grande attention à la formation desdits stagiaires affectés dans leurs circonscriptions respectives. Le représentant du ministre Mamadou Sangafowa COULIBALY a en outre, rendu un vibrant hommage au Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, qui, soucieux de renforcer la sécurisation foncière rurale en Côte d’Ivoire, a créé en 2016 l’AFOR et a rendu disponibles les ressources nécessaires à son opérationnalisation diligente.

Bien avant lui, les Préfets de Région, significativement représentés, ont rassuré par la voix de Monsieur Ekponon Assomou André, Préfet de la Région de l’Agnéby-Tiassa, Préfet du Département d’Agboville, conformément au vœu du Président de la République de Côte d’Ivoire, de s’impliquer pour la bonne tenue du stage des étudiants. Heureux de l’organisation de cette cérémonie qu’ils ont appelée de tous leurs vœux, Mademoiselle Hien Ini Reine Regina Stéphanie, major de la première promotion des Techniciens Supérieurs Option Foncier Rural de l’INFPA avec une moyenne annuelle de 15, 37, s’est engagée au nom de ses camarades, à prendre une part active à la politique de sécurisation foncière rurale. Elle a remercié le ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, les premiers responsables de l’AFOR et de l’INFPA, pour l’opportunité qui leur est offerte, d’embrasser un métier qui les passionne.

Le ministre BAMBA Cheick Daniel, Directeur Général de l’AFOR, et Monsieur BERTHE Onagna, Directeur de l’INFPA, qui ont ouvert la série des allocutions, ont salué ce partenariat naissant entre leurs deux institutions, soutenu par l’Etat ivoirien et la Banque Mondiale à travers le Programme d’Amélioration et de mise en œuvre de la Politique Foncière Rurale de Côte d’Ivoire. Séance tenante, la convention liant l’INFPA et l’AFOR a été paraphée et signée par Monsieur BERTHE Onagna et le ministre BAMBA Cheick Daniel, sous le bienveillant regard de Monsieur Apporture KOUAKOU. De cette convention, il faut retenir qu’elle a pour objet de formaliser le partenariat entre les deux parties. Les axes majeurs de la coopération entre l’INFPA et l’AFOR étant la formation et le suivi de la formation continue des étudiants des écoles de l’INFPA aux métiers du foncier rural, et la mise en stage des étudiants par l’AFOR dans ses services ou les structures étatiques sous tutelle du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural.

La durée de la convention est de trois ans à compter de sa date de signature et elle est renouvelable une seule fois. En guise de conclusion de la cérémonie, les Préfets de Région, les Directeurs Régionaux et Départementaux de l’Agriculture et les étudiants ont reçu les kits relatifs au stage. Des kits qui comprenaient pour l’essentiel la lettre de stage, la feuille de route, la fiche d’évaluation des stagiaires et les deux fiches portant sur les processus de délimitation des territoires de villages et de délivrance des certificats fonciers. Le Général de Corps d’Armées Gervais KOUASSI, Président du Conseil de Surveillance de l’AFOR, les représentants de la Banque Mondiale et de l’Union Européenne, ont honoré la cérémonie de leur présence.

Il faut noter que dans le cadre du Projet d’Amélioration et de mise en œuvre de la Politique Foncière Rurale de Côte d’Ivoire, l’AFOR est également en partenariat avec l’Ecole Supérieure d’Agronomie (ESA) de l’Institut National Polytechnique Houphouët-Boigny de Yamoussoukro, où sont formés actuellement 26 étudiants en Master spécialisés en foncier rural.

Atapointe
Commentaires


Comment