Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Municipales : Gosso Yabayou sollicite un dernier mandat pour faire de Grand-Béréby un département

Publié le vendredi 12 octobre 2018  |  AIP


Le maire sortant de Grand-Béréby, Gosso Yabayou Alphonse, candidat du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), s’active pour les municipales du 13 octobre, à convaincre ses administrés de lui accorder un septième mandat, afin de lui permettre d’achever les travaux engagés pour l’érection de Grand-Béréby en département et lui donner l’opportunité d’y renforcer la cohésion sociale, mise à mal ces dernières années.

«Ma première préoccupation, faire en sorte que Grand-Béréby soit érigée en département, la seconde, un dossier très important, c’est l’adduction d’eau, renforcer la capacité du château d’eau, ensuite faire augmenter le nombre de classes du lycée municipal et qu’il soit clôturé, enfin restaurer la confiance entre les notabilités de Grand-Béréby, afin de sortir certaines de la position d’opposition, et aider à la restauration de la cohésion sociale », a déclaré Gosso Yabayou, pour expliquer les raisons de sa septième candidature à la mairie de Grand-Béréby.

A ses opposants qui lui reprochent son âge avancé et sa longévité à la tête de la commune, le maire sortant répond que certains parmi eux l’ont empêché, durant son dernier mandat, de réaliser des projets importants qui lui auraient permis de se retirer de la vie politique le cœur et l’esprit en paix, avec le sentiment d’avoir positionné Grand-Béréby sur la voie du développement.

« Mais, moi en plus de mon programme de société, j’ai mon bilan qui parle pour moi et qui suscite la satisfaction et l’adhésion des populations », a signifié le maire sortant.

Le candidat du PDCI, explique avoir le soutien de tous les leaders du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) de sa localité, car ceux-ci l’avaient déjà coopté pour conduire leur liste, avant les dissensions au sommet des partis, et lui ont renouvelé cette confiance, malgré la crise. « A Béréby, nous sommes à l’aise par rapport à ça, je suis PDCI, mais c’est les dirigeants du Rassemblement des républicains (RDR) qui sont chefs de file de ma campagne », a souligné Gosso Yabayou.

En qualité de doyen d’âge et d’expérience en politique, il a invité tous les candidats au calme, à éviter de tribaliser le jeu politique. «Le fait d’être originaire d’une région n’est pas un droit acquis pour exercer un mandat électif, il faut vivre au quotidien avec les populations et être à leur écoute », a conseillé le candidat qui cumule 22 ans à la tête de la commune de Béréby, en plus d’être sénateur, et d’avoir des années auparavant été député.

(AIP)

jmk/fmo
Commentaires


Comment