Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Elections locales 2018 : ouverture des bureaux avec quelques problèmes techniques par endroits

Publié le samedi 13 octobre 2018  |  AIP
Municipales
© Abidjan.net par Atapointe
Municipales et régionales: Début de vote à Bouaké
Les populations de la ville de Bouaké dans le centre de la Côte d’Ivoire ont procédé ce samedi 13 octobre au vote de leur maire et président de conseil régional


Abidjan - Les bureaux ont ouvert dans le calme samedi à 8H sur toute l’étendue en Côte d’Ivoire, où quelque six millions d’électeurs sont appelés à élire leurs conseillers municipaux et régionaux, mais quelques problèmes techniques ont été constatés par endroits.

A Abidjan, malgré un léger retard dans certains centres, les opérations de vote ont effectivement démarré dans les communes de Yopougon et de Port-Bouët, a constaté l’AIP notamment au niveau des centres de l’EPP Kouté village (Yopougon) et de l’EPP chapelle de Vridi (Port-Bouët).

En province, le vote a également débuté notamment à Man, Bouaké, Abengourou, Ferkessédougou où l’AIP a pu visiter respectivement les centres de vote de l’école Péraldi, de l’école Victor Hugo du quartier Air France, du groupe scolaire Châteaux et du Lycée moderne.

Dans quelques circonscriptions de l’intérieur, le vote est toutefois perturbé du fait de problèmes techniques notamment l’absence de stickers sur les bulletins de vote. A Aboisso, à Bonoua et à Bloléquin, le vote a été suspendu pour ce fait, a-t-on pu constater.

A Bloléquin, le scrutin n’a pu démarrer. L’ensemble des candidats a décidé du retrait de ses représentants dans les bureaux de vote pour manque de sticker, quant à Aboisso, les premiers électeurs ont pu voter avant la suspension pour la même raison.

A Bonoua, l’ensemble des représentants s’est opposé au démarrage du scrutin sans les stickers sur les bulletins malgré la proposition des responsables de la CEI d’apposer un signe distinctif défini d’un commun accord à l’arrière des bulletins.

Plus de six millions d’électeurs ivoiriens sont appelés ce samedi aux urnes pour les élections régionales et municipales couplées, après deux semaines de campagne électorale achevée jeudi à minuit.

Selon les chiffres de la Commission électorale indépendante (CEI), les électeurs doivent choisir 31 présidents de Conseils régionaux sur 88 listes de candidats à savoir deux FPI, 41 indépendants, 17 PDCI, deux PDCI-RHDP et 26 RHDP.

En ce qui concerne les municipales, 684 listes sont en lice dans 201 communes à raison de 12 pour le FPI, 389 indépendants, 104 PDCI, 176 RHDP, un RPC, deux UDR. Le nombre total de candidats retenus pour cette échéance s’établit à 22.391, soit 18.226 hommes (81,4%) et 4.165 femmes (18,6%).

Quelque 6 498 215 électeurs répartis sur 10 464 lieux de vote sont attendus de 8H à 18H dans 20 219 bureaux de vote sur l’ensemble du territoire national.

(AIP)

sgb/akn/tad/aaa/ti/as/kg/tm/cmas
Commentaires


Comment