Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Art et Culture

Crise au BURIDA : le ministre de la culture invite les parties belligérantes à faire preuve de retenue et de responsabilité en attendant les résultats de l’audit

Publié le vendredi 26 octobre 2018  |  Ministères
Culture:
© Abidjan.net par Atapointe
Culture: La réconciliation scellé entre Pat Sacko et le ministre Bandama Maurice
Abidjan le 23 Août 2018. Le ministre de la culture Bandama Maurice a reçu une délégation d’artistes et hommes de culture dont Pat Sacko du groupe Espoir 2000 avec qui il était à couteaux tirés. Traoré Salif (Asalfo) le médiateur était présent.


Suite aux remous que connait le Bureau Ivoirien du Droit d’Auteur (BURIDA), le ministre de la culture a produit un communiqué dont Abidjan.net a eu copie

« Depuis quelques temps, le BURIDA est à nouveau l’objet d’une crise entre les artistes. En effet, un groupe d’artistes réunis dans un collectif a saisi le conseil d’administration du BURIDA aux fins de limoger la Directrice Générale, Madame Irène Viera, accusée de fautes lourdes et de mauvaise gestion. Ce groupe a saisi par courrier, différentes Institutions de l’Etat dont l’Inspection Générale d’Etat (IGE) et la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG) » introduit la note.

Dans le même temps, d’autres collectifs d’artistes constitués se sont portés à la défense du bilan et de la gestion de la Directrice Générale. Pour eux, sous la gestion de Madame Irène Viera le BURIDA est passée de soixante millions (60.000.000 FCFA) par an de financement des droits d’auteurs de 2008 à 2011, à plus d’un milliard (1.000.000.000 FCFA) par an depuis 3 ans. Ces collectifs notent également que la Directrice Générale et son équipe ont réalisé au titre de l’exercice 2017 un excèdent de cent millions (100.000.000 FCFA). Ce qui n’était pas arrivé au BURIDA depuis 20 ans.
« Face à cette situation l’Inspection Générale d’Etat a commandité un audit du BURIDA conduit techniquement par l’un des plus grands cabinets Internationaux d’audit implanté dans notre pays », annonce le ministère qui souligne: « le Gouvernement attend les conclusions de cet audit pour prendre toutes les décisions nécessaires » et invite: « dans l’attente, toutes les parties prenantes à faire preuve de retenue et de responsabilité. »
Commentaires


Comment