Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Necrologie
Article
Necrologie

Le médecin traitant de feu Abou Drahamane Sangaré lève des équivoques

Publié le mardi 6 novembre 2018  |  APA
Ouverture
© Abidjan.net par Atapointe
Ouverture du 4eme Congrès ordinaire du FPI, Tendance Sangaré
Moossou (Grand Bassam), le vendredi 3 août 2018. Le 4eme Congrès Ordinaire du front Populaire Ivoirien (FPI), tendance Aboudramane Sangaré s`est ouvert, à la résidence de l`ex-première Dame Simone Ehivet, dans son village de Moossou (Grand Bassam)


Dans une déclaration parvenue lundi soir à APA, Pr Maurice Gnagne Yadou, médecin traitant d'Abou Drahamane Sangaré, président de «l'aile dure» du Front populaire ivoirien (FPI), décédé samedi, lève les équivoques concernant le décès de l'illustre disparu.

«Je viens, en ma qualité de Camarade, de Vice-président du FPI et collaborateur du Président Abou Drahamane Sangaré, mais aussi et surtout de médecin qui l'a de tout temps suivi, rassurer les militantes et les militants du FPI, ainsi que l'ensemble de la population ivoirienne d'ici comme d'ailleurs, que rien ne s'est passé comme cela est évoqué sur les réseaux sociaux et certains médias internationaux concernant le suivi médical de notre Président à tous, à la Clinique Farah», écrit le praticien.

Au contraire, Pr Gnagne affirme avoir «pu constater chez cette équipe médicale qui l'a suivi à la Clinique Farah, un professionnalisme et une disponibilité sans faille dans le suivi et la gestion des troubles qu'a présentés notre Président et qui l'ont malheureusement emporté», ajoutant qu'il ne «remerciera jamais assez l'équipe médicale de la Clinique Farah».

Le décès brutal de M. Sangaré, samedi, avait suscité des commentaires mettant en cause la Clinique Farah où il avait été évacué suite à des convulsions constatées après une opération chirurgicale dans une première clinique.

HS/ls/APA
Commentaires


Comment