Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Discours de madame la Secrétaire d’Etat chargée des droits de l’homme, représentant le premier ministre à la cérémonie d’inauguration du nouveau siège de LA CNDHCI

Publié le mercredi 12 decembre 2018  |  Ministères
Discours
© Ministères par DR
Discours de madame la Secrétaire d’Etat charge des droits de l’homme, représentant le premier ministre à la cérémonie d’inauguration du nouveau siège de LA CNDHCI


Monsieur le Directeur de Cabinet de Son Excellence Monsieur le Président de la République,

· Monsieur le Représentant du Coordonnateur du Système des Nations Unies,

· Messieurs les Présidents des Institutions de la République,

· Monsieur le Garde des sceaux, ministre de la justice et des droits de l’homme,

· Mesdames et Messieurs les Ministres,

· Messieurs les Secrétaires d’Etat,

· Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Membres du Corps Diplomatique,

·Madame la Présidente de la Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire,

· Monsieur le Maire de la Commune de Cocody,

· Mesdames et Messieurs les Elus,

· Mesdames et Messieurs les responsables des organisations de défense des droits de l’Homme,

· Honorables invités, en vos rangs, grades et qualité

· Chers amis des Médias,

· Mesdames et Messieurs,

Il a plu à Monsieur le Premier Ministre Amadou GON COULIBALY, empêché en raison de son agenda fort chargé, de nous offrir l’honneur et la responsabilité historique, en cette célébration des 70 ans de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, de procéder à l’inauguration du nouveau siège de la Commission Nationale des Droits de l’Homme, aujourd’hui Conseil des Droits de l’Homme, mais aussi et surtout de vous porter le message du Gouvernement sur la place hautement privilégiée accordée à la problématique des Droits humains, dans la marche vers l’émergence promise à l’horizon 2020.

Aussi, voudrais-je dès l’entame de mon propos, vous transmettre ses chaleureuses salutations, ses vives félicitations et ses sincères regrets.

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

La construction de l’idéal démocratique, cher à toute société digne de ce nom, fait de la question des droits de l’Homme et de leur respect à la fois l’aiguillon et l’instrument indispensable à son paisible épanouissement.

L’histoire de notre humanité en général, dans sa quête d’égalité et de liberté, et celle plus récente de notre pays en particulier, ne peuvent que nous souscrire à partager cette célèbre maxime du 14e Dalaï Lama et je cite : «La paix n’a de signification que là où les droits de l’homme sont respectés, là où les gens sont nourris, et là où les individus et les nations sont libres.»

Aussi,

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

la cérémonie de cet après-midi revêt-elle un cachet tout particulier, en ce qu’elle constitue une pierre de plus dans la construction des piliers qui devront soutenir à la suite, du renforcement des capacités institutionnelles et opérationnelles de la CNDHCI avec la réforme de 2012, de la création en juillet 2018 du Secrétariat d’Etat aux droits de l’Homme et de l’adoption le 28 novembre 2018 de la loi portant création, organisation et fonctionnement du Conseil des Droits de l’Homme, entièrement conforme aux Principes de Paris, l’architecture institutionnelle et légale de défense des droits de l’Homme en Côte d’Ivoire.

Toutes ces réformes illustrent à dessein la volonté du président de la République, Son Excellence, Alassane Ouattara, et du Gouvernement de Côte d’Ivoire de créer les conditions favorables à la promotion, à la protection et à l’exercice des droits et libertés fondamentales.

C’est donc le lieu tout indiqué de faire noter que tous ces efforts ont permis à notre pays de siéger depuis 2013 au Conseil des Droits de l’Homme et d’assurer actuellement la présidence du Conseil de Sécurité des nations Unies.

Madame la Présidente de la Commission Nationale des Droits de l’Homme,

Tout en vous félicitant pour les efforts déjà consentis au service de la défense des droits humains, et vous rassurant quant à ma ferme résolution à vous accompagner dans la réussite de votre mission, il me plait également de vous rappeler ceci :

Ce bel édifice que je remets solennellement entre vos mains, au nom de son Excellence, Monsieur le Premier Ministre, porte en lui-même l’espoir de constituer entre celles-ci le reflet des principes et valeurs sacro-saints qui président au respect de la dignité humaine, postulat fondateur de la philosophie des droits de l’Homme.

De même, dans un élan plus que symbolique, nous espérons y voir figurer et y prendre forme les aspirations légitimes des peuples du monde entier au respect de la dignité inhérente à toute personne humaine telles que proclamées dans les instruments protecteurs des droits de l’Homme.

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

C’est sur cette note d’espoir que je voudrais, au nom du Premier Ministre, procéder à l’inauguration du siège du Conseil des Droits de l’Homme

Je vous remercie …

Mme AIMEE ZEBEYOUX
Commentaires


Comment