Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Art et Culture

Des anciens pensionnaires de l’EDEC honorent Rose Marie Guiraud

Publié le dimanche 16 decembre 2018  |  AIP
Reconciliation
© Abidjan.net par Assoumou
Reconciliation nationale par l`art: Rose Marie Guiraud anime sa première conférence de presse
Vendredi 27 avril 2012. Abidjan. Ecole de danse et d`échanges culturels (EDEC), Cocody Riviera 3. A peine rentré d`un long exil américain, la prêtresse de la danse et de la chorégraphie ivoiriennes, Marie Rose Guiraud a affronté les questions de la presse nationale


Bingerville - Quatre anciens pensionnaires de l'Ecole de danses et d'échanges culturels (EDEC), résidant aux Etats-Unis, ont tenu à témoigner leur reconnaissance samedi à leur bienfaitrice, Rose Marie Guiraud, à travers un dîner spectacle, avec la complicité de la jeune génération du centre situé à Cocody, Abidjan.

"Je suis l'un des éléments de l'EDEC. J'ai commencé ici avant d'aller aux Etats-Unis. Ici, c'est lieu de pèlerinage pour moi. J'y ai appris la danse africaine et ivoirienne pour aller le transmettre aux Américains. Donc, quelque part, il faut savoir d'où vous venez", a déclaré l'un des initiateurs du projet, Diadie Battily, danseur chorégraphe résidant aux Etats-Unis depuis 20 ans.

M. Battily qui dit posséder une compagnie de danse, a ajouté que lui et ses camarades entendent bâtir un pont entre les Etats-Unis et la Côte d'Ivoire, à travers leur art par l'encadrement de leurs jeunes frères de l'EDEC.

Très émue, Rose Marie Guiraud s'est dite fière de ses "enfants" qui ont effectué le déplacement des Etats-Unis pour venir lui témoigner leur affection. Elle a également fait savoir qu'elle souhaite voir les liens entre ses hôtes et leurs petits frères se renforcer.

"Je suis très fière de mes enfants comme je l'ai toujours été. Mais ici, je suis plus que fière de les voir venir de Saint Louis jusqu'à Abidjan pour communiquer avec leurs frères et sœurs, les ‘Guirivoires’, la nouvelle génération", a exprimé Rose Marie Guiraud, professeur de danse et anthropologue de danses africaines.

Les ‘Guirivoires’ et les ‘Guirettes’ ont sublimé le spectacle à des prestations enlevées.

L'Ecole de danse et d'échanges culturels a été créée en 1973 par Rose Marie Guiraud. Elle a accueilli plus de mille danseurs dont le chorégraphe Georges Momboye.

(AIP)

sn/cmas
Commentaires


Comment