Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Violences contre un enseignant et des étudiants à l’université de Korhogo : le conseil annonce des poursuites judiciaires

Publié le vendredi 8 fevrier 2019  |  Abidjan.net
Réunion
© Autre presse par DR/Université de Korhogo
Réunion du conseil de l`Université Peleforo Gon Coulibaly de Korhogo (UPGC) suite aux violences du 30 janvier 2019
Suite aux violences perpétrées le 30 janvier dernier par des étudiants se réclamant de l`Association Générale des Élèves et Étudiants de Côte d`Ivoire (AGEECI) au sein de l`Université Peleforo Gon Coulibaly de Korhogo (UPGC), le conseil s’est réuni en session extraordinaire, ce mercredi 06 février 2019 et a promis faire toute la lumière sur ces actes.


Suite aux violences perpétrées le 30 janvier dernier par des étudiants se réclamant de l’Association Générale des Élèves et Étudiants de Côte d’Ivoire (AGEECI) au sein de l’Université Peleforo Gon Coulibaly de Korhogo (UPGC), le conseil s’est réuni en session extraordinaire, ce mercredi 06 février 2019 et a promis faire toute la lumière sur ces actes

Condamnant fermement ces actes de violence d’un autre âge et considérant la gravité des faits et des blessures physiques ou psychologiques infligées à des étudiants et à un enseignant, le conseil de l’Université, après en avoir délibéré, à l’unanimité de ses membres présents a décidé de lancer un appel à témoin pour faire toute la lumière sur les violences, de la tenue d’un conseil de discipline, dans les meilleurs délais, à l’effet de sanctionner les auteurs de ces violences et de la saisine de la justice, pour poursuivre les auteurs des violences perpétrées sur l’espace universitaire.

Par ailleurs, l’UPGC qui compatit à la douleur de toutes les victimes, a loué le courage et le sens de responsabilité des délégués d’amphithéâtre et félicité le sens éprouvé de la conscience professionnelle des Enseignant-Chercheurs de l’Université, notamment Dr Assi Tano Maxime, délogé de l’amphithéâtre C par les agresseurs.

Enfin, au vu de la violence et des actes d’agression polyformes et des traumatismes occasionnés par ces actes de violence, l’université de Korhogo décide également d’apporter aux victimes toute l’assistance que requiert leur état physique et psychologique.


C. K.
Commentaires


Comment