Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Le Patronat se mobilise pour l’enrôlement de son personnel à la CMU

Publié le mercredi 20 mars 2019  |  AIP


La Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) a organisé mardi à Abidjan, un atelier pour faire comprendre aux gestionnaires des ressources humaines, directeurs et responsables administratifs la problématique de la Couverture maladie universelle (CMU).

Selon le directeur des commissions études et prospectives de la CGECI représentant le directeur exécutif, Félix Yenan, à travers cette initiative, le Patronat ivoirien veut jouer sa part pour l'atteinte des objectifs visés par l'Etat, à savoir identifier et immatriculer 1,3 million d'assujettis additionnels du secteur privé formel à la mi-mars 2019 et permettre le démarrage des prélèvements dès le mois d'avril 2019.

A cet effet, il a rappelé que la CGECI a procédé à l'opération d’enrôlement de son personnel et des travailleurs des groupements professionnels membres le 10 janvier.

«Vous comprendrez donc mesdames et messieurs, que notre cérémonie de ce jour, vise à accroître le niveau de mobilisation des entreprises dans le processus d’enrôlement de leurs salariés », a-t-il relevé. Il s’agira pour les entreprises de faire enrôler leurs travailleurs suivant les nouvelles modalités mises en place par la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) avec la photocopie de la Carte nationale d’identité (CNI) et le numéro d’immatriculation à la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS).

Il a précisé que les entreprises devront aussi assurer le prélèvement de la cotisation de 1000 F CFA/mois de leurs salariés.

« En application du décret sur les cotisations pris suivant l’accord intervenu entre les partenaires sociaux, la contribution des travailleurs et des employeurs est de 50% de la cotisation. Ainsi donc, la part contributive de l’entreprise couvrira le salarié, son conjoint légal et six enfants jusqu’à l’âge de 21 ans », a-t-il précisé, tout en appelant les gestionnaires des ressources humaines à se mettre en rapport avec les services de la CNAM en vue de procéder à l’enrôlement de leurs salariés, toute chose qui contribuera au renforcement de la protection sociale des travailleurs.

M. Karim Bamba, le directeur général de la CNAM a remercié les dirigeants d'entreprises dont les travailleurs se sont déjà faits enrôlés à la CMU. Il a, par la même occasion, encouragé ceux qui ne l'ont pas encore fait à le faire.

Le président du Réseau ivoirien des gestionnaires des ressources humaines, Soro Souleymane, a demandé à sa corporation de se mettre en rapport avec les services de la CNAM en vue de procéder à l'enrôlement de tous leurs salariés et de contribuer ainsi à renforcer leur protection sociale.

Le Gouvernement ivoirien a adopté la loi n°2014-131 instituant la CMU le 24 mars 2014, le seul régime légal obligatoire dans le pays.

(AIP)

bsp/cmas
Commentaires


Comment