Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

La persévérance et la remise en cause comme solution à l’éclosion du leadership féminin (Juriste)

Publié le lundi 29 juillet 2019  |  AIP


Niakaramadougou- La coordonnatrice du Centre Féminin pour la démocratie et les droits humains en Côte d'Ivoire (CEFCI), Nathalie Koné, croit en l’éclosion du leadership féminin au plan communautaire, national et continental, précisant que la persévérance dans l'engagement et la remise en cause en demeurent une condition sine qua non.

Pour Mme Nathalie Koné Traoré, juriste et experte genre accréditée de plus de 16 années d’expérience dans la gestion des ONG en lien, entre autres thématiques, avec les questions du genre et de la promotion des Droits des femmes, le leadership des femmes ne peut éclore que sur la base d'une foi véritable et d'une remise en cause perpétuelle de soi sur le chemin de la spiritualité, de l'humanité et de l'amour.

Pour ce faire, a poursuivi la juriste et experte genre et Droits de l'Homme, le vivre ensemble s'impose et reste le seul gage d'un impact véritable de l'action des associations féminines qui devront, au-delà de regroupements , être de véritables groupes d'influence pour un changement positif.

"De fait, la femme représente plus de la moitié de la population africaine et elle doit pouvoir sortir de la zone de confort pour influencer les politiques et les habitudes. Au niveau communautaire, national et continental", a fait savoir Mme Koné, dans un entretien publié sur sa page Facebook.

De l'avis de cette militante des organisations sous-régionales et continentales de la société civile, les femmes doivent se former, avoir une vision, renforcer leurs capacités, être solidaires et impulser le dialogue intergénérationnel qui doit être réalisé à travers le mentorat et la mise en réseau des femmes africaines de toutes les générations.

"C'est en cela que le leadership des femmes africaines pourra contribuer réellement à la paix et au développement durable", a conclu Mme Nathalie Koné, par ailleurs coordonnatrice du CEFCI, une ONG active dans le département de Niakaramadougou dans la promotion, la protection et la défense des droits de la femme et surtout de la petite fille.

jbm/fmo
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment