Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Indice de corruption en Côte d’Ivoire : La Haute Autorité de la Bonne Gouvernance réagit au rapport de Afrobarometer

Publié le mercredi 21 aout 2019  |  Abidjan.net
Indice
© Autre presse par DR/Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance
Indice de corruption en Côte d’Ivoire : conférence du directeur de cabinet de la Haute Autorité de la Bonne Gouvernance
Abidjan, le mardi 20 août 2019. Le directeur de cabinet du président de la Haute Autorité de la Bonne Gouvernance a animé une conférence, pour éclairer l’opinion sur certaines confusions faites à la lecture dudit rapport


La Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (Habg) en Côte d’Ivoire a réagi au traitement fait du rapport 2019 de Afrobarometer sur la corruption en Côte d’Ivoire. Le directeur de cabinet du président de cette institution a animé une conférence, ce mardi 20 août 2019 pour éclairer l’opinion sur certaines confusions faites à la lecture dudit rapport. Dr Traoré Bakari, point par point, a fait des précisions utiles en tenant compte de la portée que peuvent avoir les données publiées sur l’opinion.

Le conférencier a tenu à rassurer l’ensemble des observateurs, des statistiques à l’appui, sur les performances économiques de la Côte d’Ivoire. Pays classé parmi les trois au monde ayant réalisé les meilleurs progrès sur la période 2018 – 2019, selon le classement 2019 de Transparency international.

M. Traoré a relevé tous les meilleurs scores réalisés par l’Etat ivoirien. Un ensemble de données reconnues par le Millenium Challenge Corporation, eu égard à l’indicateur ‘’lutte contre la corruption’’, qui a aussi évolué de façon significative en sortant de la zone rouge de -0.39 en 2010 à 0.28 en 2019. « Comme vous pouvez le constater, la Côte d’Ivoire a connu des progrès importants qui malheureusement n’ont pas fait de communication et de diffusion auprès des populations. Cela peut sans doute expliquer le pourcentage de personnes qui pensent toujours que le gouvernement ne fait pas suffisamment pour la lutte contre la corruption », commente Dr Traoré, qui reconnaît, toutefois, que la population attend de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance, instrument du Gouvernement, des performances plus poussées.

Au sujet du taux de corruption estimé à 40%, le proche collaborateur du président Ngolo Coulibaly a fait observer le rang de la Côte d’Ivoire classé 8ème position, juste derrière les 7 pays enregistrant les meilleurs scores. « L’objectif de cet exercice, que nous faisons ensemble, est de faire comprendre que contrairement à ce qui a pu se dire ou s’écrire, la Côte d’Ivoire n’est pas du tout en mauvaise position concernant ses performances en termes d’accroissement du niveau de la corruption depuis 2016. Sa situation ne s’est pas dégradée entre 2018 et 2019, puisque le taux demeure à 58% », a indiqué le directeur de cabinet de la Habg. Pour faire baisser ce taux, le conférencier pense qu’il faut amplifier la communication en ce qui concerne la vulgarisation des bons résultats acquis par la Côte d’Ivoire. Une option qui devra impliquer beaucoup d’acteurs dont les Organisations publiques ou privées, y compris les ONG et même les partis politiques.



F.D.B
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment