Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

École ivoirienne - Me Diarrassouba Lamine, vice-président du Mvci: “Nous sommes en train d’assister passivement à la mort de notre système éducatif”

Publié le lundi 28 octobre 2019  |  L’intelligent d’Abidjan


Me Diarrassouba Mohamed Lamine, vice-président chargé des questions juridiques et des droits de l’homme du Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles en Côte d’Ivoire (Mvci) a animé une conférence de presse le mercredi 23 octobre 2019 au siège du mouvement à Cocody. Il a dénoncé le caractère obligatoire de la mise en œuvre de la Mugef-Ci et la faiblesse récurrente du niveau d’étude scolaire.

Se prononçant sur l’école ivoirienne, Me Diarrassouba a regretté le niveau des élèves et étudiants qui sont selon lui, de plus en plus bas. « La qualité de l’école dépend de la qualité du recrutement et la qualité de la formation. On ne peut pas demander à des enseignants qui sont recrutés dans les conditions que nous connaissons et avec une formation calamiteuse d’un mois de donner de meilleurs résultats. C’est impossible », a-t-il souligné.

Pour le conférencier, cette situation sombre du niveau de la formation commande le retour aux valeurs premières qui ont guidé l’école ivoirienne : « Il faut qu’on revienne aux fondamentaux de l’école. Jadis, des enseignants ont été recrutés selon des normes bien précises avec une rigueur que nous connaissons et après une formation bien élaborée. Mais malheureusement aujourd’hui, on se plaint de ce que certains enseignants font la grève et pour contenir ces enseignants, on fait des recrutements qui n’en valent pas la peine ».
... suite de l'article sur L’intelligent d’Abidjan

Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment