Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Des maîtres-formateurs en séminaire sur la promotion de la chaîne des valeurs de l’anacarde

Publié le mardi 19 novembre 2019  |  AIP
Valorisation
© Abidjan.net par PR
Valorisation du cajou : ouverture de l`atelier de formation de maitres formateurs
Abidjan le 18 novembre 2019. La 9ème édition de la session 3 du Programme des maîtres-formateurs sur la promotion de la chaîne des valeurs de l’anacarde (MTP) s’est ouverte lundi à Abidjan, à l’intention de 90 participants issus de 12 pays africains.


La 9ème édition de la session 3 du Programme des maîtres-formateurs sur la promotion de la chaîne des valeurs de l’anacarde (MTP) s’est ouverte lundi à Abidjan, à l’intention de 90 participants issus de 12 pays africains.

A l’ouverture des travaux qui se déroulent sur cinq jours à l’hôtel ‘’La rose blanche’’ à Cocody, Mme Mary Adzanyo, la représentante de la directrice exécutive de GIZ-ComCashew, a souligné l’importance du renforcement des capacités en tant que catalyseur du transfert des compétences au profit des acteurs de la chaîne de valeur.

Les participants seront instruits, entre autres, sur les bonnes pratiques agricoles, de fabrication et la sécurité alimentaire, sur le service de développement des affaires des entreprises, et sur l’accès au financement et le développement de plan d’affaires. Le but est d’accroître leurs connaissances et de promouvoir la transparence dans le secteur du cajou, a expliqué la représentante de Mme Rita Weidinger.

Le MTP vise à disposer de pools d’experts sur la chaîne de valeur de l’anacarde en Afrique, de faciliter les échanges régionaux axés sur l’apprentissage et l’innovation, donc des experts capables d’influencer positivement les politiques et stratégies pour le développement de la filière anacarde dans les différents pays.

C’est à juste titre que le conseiller du Premier ministre ivoirien en charge de l’industrie et de l’investissement privé, Arthur Coulibaly s’est appesanti sur les opportunités et les défis de la transformation locale du cajou en Afrique en général et particulièrement en Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de noix brutes avec quelque 650 000 T.

En 2018, l’Afrique a produit plus de 1,7 million de tonnes de noix de cajou brutes, avec un volume de transformation d’environ 10%. La transformation de 50% du volume total créerait 250 000 emplois, avec un chiffre d’affaires de plus d’un milliard de dollars US.

L’Initiative du cajou compétitif (ComCashew), autrefois Initiative du cajou africain (iCA), est un projet de partenariat public-privé mis en œuvre par la coopération allemande GIZ. L’accent est mis sur la construction d’une chaîne des valeurs durable du cajou ainsi que l’augmentation de la compétitivité de la production et de la transformation du cajou africain. Les pays concernés par le projet sont le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Kenya, Madagascar, le Mali, la Mozambique, le Nigeria, le Sénégal et la Sierra Leone.

(AIP)

cmas
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment