Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Septième édition de la Bourse ASCAD : les lauréats félicités et encouragés à plus de recherches pour un système scientifique performant

Publié le samedi 23 novembre 2019  |  Abidjan.net
Septième
© Abidjan.net par CK
Septième édition de la Bourse ASCAD : les lauréats félicités et encouragés à plus de recherches pour un système scientifique performant
Les trois lauréats de la Bourse Ascad pour la recherche scientifique ont été proclamés ce vendredi, lors d’une cérémonie solennelle à la Maison des Architectes à Cocody.


Les trois lauréats de la Bourse Ascad pour la recherche scientifique ont été proclamés ce vendredi, lors d’une cérémonie solennelle à la Maison des Architectes à Cocody.

Cette année, la société savante ivoirienne a offert sa plus grosse bourse d’une valeur de 3 millions de francs CFA au jeune chercheur AdjoumanYao Désiré, assistant, docteur des sciences et technologies des aliments de l’Université Nangui Abrogoua d’Abobo-Adjamé qui a obtenu la note de 17.43 sur 20. Son projet de recherches intitulé « Conservation par enrobage des racines de manioc et de mangue Kent de film biodégradable aux composants bioactifs » a été jugé de grand intérêt dans la mesure où le nouvel enrobage proposé, un nouveau type de film plus performant a base d’amidon, de cellulose et extrait de petit cola protégera plus longtemps les produits s’avère être une alternative efficace aux techniques pratiquées jusque-là ( l’enrobage par la cire ou la paraffine jugée onéreuses et toxiques parfois). L’impact économique de cette recherche est sans appel : elle va réduire les énormes pertes financières (pour le manioc et la mangue Kent ou mangue de Korhogo) de l’ordre d’au moins 40 %.

Le projet classé second, avec une moyenne de 16.62 sr 20, est celui d’Atobla Koua, Maitre –assistant à l’UFR Biosciences de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody. Il est intitulé « risque sanitaire lié à la consommation de lait, de café et de thé vendus par des marchands ambulants dans la ville d’Abidjan et sensibilisation au respect des règles d’hygiène ». Le projet veut mener une enquête sur l’hygiène de ces produits vendus dans les rues et effectuer la sensibilisation. Ses intérêts sont d’ordre économique (lutter contre la pauvreté), social (aider à améliorer l’hygiène la consommation des produits vendus) et sanitaire (un contrôle sanitaire pourrait permettre de prévenir des risques d’intoxication éventuels.). Ce projet a reçu un financement de 2.5 millions de francs CFA.

Le projet classé troisième est celui du Dr N’Guetta Sévérin, assistant de l’UFR Langues, Littératures et Civilisations à l’Université de Cocody et s’intitule « la Côte d’Ivoire dans l’imaginaire français de 1960 à 2015 ». C’est la première fois qu’un projet du domaine des sciences littéraires est primé. Le projet du membre du Grathel (Groupe de recherches en analyses et théories littéraires) vise à examiner l’image que projette la Côte d’Ivoire à travers des œuvres multidisciplinaires françaises (par exemple dans des romans comme Balta de l’écrivaine Paule Constant de l’Académie Goncourt ou Le Tyran Eternel de Patrick Grainville de l’Académie française, dans des chansons, des pièces de théâtre). N’Guetta Sévérin se pose cette question fondamentale ; « Quelles représentations de la Côte d’Ivoire dominent dans les fictions françaises publiées depuis notre indépendance à 2015 ? Et a quoi ou à quelle fin obéit la construction sociale de l’image de la Côte d’Ivoire ? » Cela partant du postulat que l’image d’un peuple dans l’imaginaire étranger n’est point ans lien ni effet sur les relatons qui unissent ces peuples dans la réalité… ce projet a bénéficié d’une bourse de 1.5 millions de francs CFA.
Le ministre Koné Kafana, chargé des relations avec les institutions qui a présidé la cérémonie, a encouragé l’Ascad à poursuivre ses efforts pour une recherche scientifique performante gage d’une émergence socioéconomique réelle. La Bourse Ascad 2019 a reçu et étudié 23 dossiers de candidatures dont 19 en sciences exactes et sciences naturelles et 4 en Art et Culture et lettres.

CK avec sercom
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment