Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire-AIP/Sidi Touré (Porte-parole du gouvernement) : « J’invite Soro à plus de cohérence avec sa conscience » (Interview)

Publié le mardi 31 decembre 2019  |  AIP
Sidi
© CICG-Côte d’Ivoire par DR
Sidi Tiémoko Touré,ministre de la Communication et des médias, porte-parole du gouvernement.


Abidjan, 30 déc (AIP)- Le porte-parole du gouvernement ivoirien, Sidi Tiémoko Touré, ministre ivoirien de la Communication et des Médias a bien voulu se prononcer sur les derniers développements de l’actualité nationale marquée par « l’Affaire Soro Guillaume », lors d’une interview accordée à l’AIP. Il revient notamment sur les propos de M. Soro accusant le Président Ouattara d’être le « père » de la rébellion, tout en dressant un bilan succinct de l’activité gouvernementale en 2019. Entretien.

AIP : Monsieur le Ministre, l’actualité est marquée par l’accusation de l’ex-Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, par la justice ivoirienne, de tentative de déstabilisation du pays mais aussi de détournement de deniers publics. Cette affaire a pris un autre développement avec les récentes révélations du concerné à propos du Président de la République : quels commentaires faites-vous de la déclaration de Monsieur Soro Guillaume qui affirme que le Président Alassane Ouattara est le « père » de la rébellion ?

Sidi Touré : C’est le même Soro Guillaume qui affirme noir sur blanc, en parlant du Président Ouattara, à la page 58 de son livre intitulé POURQUOI JE SUIS DEVENU UN REBELLE : « Je n’ai aucun doute sur sa capacité à assumer la conduite des affaires de l’Etat. Mais il n’est pas conséquent de prétendre que la rébellion ivoirienne est la branche armée du parti de M. Ouattara … nous ne sommes absolument pas la branche armée de M. Ouattara … ». Permettez-moi à ce titre d’inviter Monsieur Soro à plus de cohérence avec sa propre conscience.
Pour ma part, j’ai été chef de cabinet du Président de la République pendant plusieurs années avant qu’il accède à ses fonctions actuelles, je tenais son agenda, je suis donc un témoin vivant, et je peux vous assurer que le chef de l’Etat travaillait essentiellement à promotion des valeurs du vivre ensemble, à travers son parti d’alors, le RDR. Nous avions à cette époque plusieurs modes d’expression en notre qualité de première force de l’opposition, et les armes et la violence n’en faisaient pas partie.

Nous assistons malheureusement, aux élucubrations d’individus en déphasage avec la Côte d’Ivoire actuelle qui n’est plus celle d’hier. Le Gouvernement n’acceptera pas de faire revivre aux ivoiriens le douloureux passé des différentes crises. La Côte d’Ivoire ne sombrera plus dans la violence.

AIP : Ne craignez-vous pas le grand déballage annoncé par le camp de Soro ?
Sidi Touré : Il n’y a rien à craindre. On se connait dans ce pays !

Cela fait plusieurs jours qu’on nous promet ce prétendu déballage. Malheureusement ils n’ont rien d’autres que des accusations sans fondement pour essayer de noyer le poisson. Tout cela ressemble à de la diversion ! La question demeure, oui ou non, Guillaume Soro, à travers ses dires et les armes découvertes, avait-il en projet de déstabiliser la Côte d’Ivoire ?

Et pour cela, j’invite Madame Affoussy Bamba à se rendre à Abidjan avec son client pour se faire entendre. Ce n’est pas sur Facebook, qu’ils parviendront à se défendre. Les faits sont suffisamment graves.

AIP : La visite du Président Obiang s’inscrit-elle dans le cadre d’une négociation en faveur de Monsieur Soro ?

Sidi Touré : Cette visite s’inscrit plutôt dans le cadre de la coopération bilatérale entre la Côte d’Ivoire et la Guinée Equatoriale. Des questions régionales et internationales ont également été abordées. A ce titre, les Chefs d’Etat ont évoqué la récente décision de l’UEMOA d’adopter l’ECO comme future monnaie.
Vous avez constaté comme nous l’intérêt porté par le Président Obiang par cette réforme historique dont nous devons être fiers.

AIP : Sur un tout autre sujet, Monsieur le Ministre, nous sommes au terme de l’année 2019, quel bilan faites-vous de l’action gouvernementale et comment entrevoyez-vous l’année 2020 ?

Nous terminons cette année avec plusieurs motifs de satisfaction, notamment aux plans économique et social.

Notre pays fonctionnera à partir de 2020 en mode budget-programme. Un nouveau système qui nous permettra d’intégrer de façon plus accrue la culture de la performance à notre gestion budgétaire.

Il faut noter également, le Programme social du gouvernement, développé sous le leadership du Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, qui nous a permis de toucher du doigts et d’améliorer considérablement le vécu des populations.

A ce propos, je vous invite à suivre avec beaucoup d’attention l’adresse du chef de l’Etat ce mardi 31 décembre à 20h sur les antennes de la RTI car d’importants messages seront délivrés.

tm
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment