Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Les grands projets qui ouvrent les perspectives de développement de San Pedro

Publié le dimanche 5 janvier 2020  |  AIP
San-Pedro,
© Autre presse par DR
San-Pedro, rond-point quartiers Cité et Lac


San Pedro - Des grands chantiers lancés à San Pedro dont certains sont déjà achevés avec des impacts significatifs sur la vie des populations annoncent un avenir prometteur pour la région et la ville portuaire.

Située dans le Sud-Ouest, la région de San Pedro est présentée comme le deuxième pôle économique de la Côte d’Ivoire, en raison de ses énormes potentialités telles que les sites touristiques, la production du cacao et de l’hévéa et le deuxième port autonome du pays, premier exportateur de cacao au monde.

Au cours de ces dernières années, cette région stratégique en l’occurrence le chef-lieu de région San Pedro bénéficie de grands projets d’investissements dans divers domaines notamment l’électricité, l’hydraulique, les infrastructures routières, l’éducation, la santé, le sport et la justice.

Des travaux d’électrification perceptibles en zone urbaine et rurale

Le projet ENERGOS 1, démarré en 2018, a permis l’extension du réseau électrique avec un renforcement de l’éclairage public dans 21 quartiers et hameaux de San Pedro.

Des quartiers qui étaient privés d’électricité où l’on rencontrait par endroit des branchements anarchiques tels que Bardot, Zimbabwe, Sotrès et Guiboué village, ont bénéficié de ce projet. En voie d’achèvement, ce projet a favorisé la mise en œuvre du Programme électricité pour tous (PEPT) dans ces quartiers et hameaux de San Pedro.

Inscrit au Programme social du Gouvernement (PsGouv 2019-2020), le PEPT a permis de doter 14.000 ménages de compteurs électroniques (ou à carte) dans le cadre des branchements sociaux. Ces compteurs ont été posés en dix mois de travaux continus, depuis le lancement jusqu’au 31 décembre 2019. Initialement, chaque ménage payait une contribution de 1000 FCFA pour être branché au réseau. Depuis quatre mois, a indiqué l’adjoint du directeur régional de la Compagnie Ivoirienne d’électricité (CIE), Koffi Michel, les branchements se font gratuitement.

En collaboration avec la société Côte d’Ivoire énergie, la CIE conduit également dans plusieurs villages des travaux d’électrification inscrits au PsGouv 2019-2020 et au projet Solde 500. Initié selon la volonté du président Alassane Ouattara, avant le PsGouv 2019-2020, le projet Solde 500 vise à électrifier tous les villages de plus 500 habitants. Ont bénéficié de ce projet, des villages tels que Petit Nado, Houphouet-Kouadiokro, Mana, Anié et Youwasso du le département de San-Pedro et Ouéguiré du département de Tabou.

Les travaux d’électrification, d’extension du réseau et les branchements sociaux des ménages se poursuivent suivant la planification de Côte d’Ivoire énergie. Le directeur régional adjoint de la CIE invite les populations à la patience. «Notre objectif de satisfaire toute la clientèle», a promis M. Koffi Michel.




Parallèlement à ces travaux, de nouvelles électrifications et d’extension du réseau électrique, deux autres grands chantiers sont ouverts. L’un concerne l’extension des capacités du poste-source de transformation 90/15KVA 40MVA (communément appelé base CIE) situé à l’entrée de la ville de San Pedro. Ces travaux visent à renforcer la fourniture de l’électricité. Pour le deuxième chantier, il s’agit de la construction d’une ligne de haute tension (HTB) en provenance du barrage hydroélectrique de Soubré. Cette deuxième ligne est destinée à suppléer la première en service en cas de défaillance technique. L’objectif ici est d’assurer la continuité de la fourniture de l’électricité aux populations.

Des populations rurales et urbaines soulagées en eau potable

Le Programme social du Gouvernement 2019-2020 traduit la volonté du Président de la République, Alassane Ouattara, d’intensifier l’action sociale. Il s’agit à travers des mesures fortes, notamment, de répondre aux attentes des Ivoiriens en rendant les services sociaux plus perceptibles par les populations, d’améliorer l’impact social de l’action gouvernementale sur les populations.
Ce programme vise, plus spécifiquement, à fournir aux populations les services essentiels notamment, l’école, la santé, le logement, l’énergie, le transport et l’eau potable.

Depuis le lancement du volet hydraulique du PsGouv dans la région de San Pedro jusqu’au 29 décembre 2019, 43 pompes villageoises à motricité humaine ont été réhabilitées dont 21 dans le département de San Pedro et 22 dans celui de Tabou. La réparation de plusieurs autres centaines est également prévue. Au plan national, l’on annonce, à la date du 23 décembre, 2537 pompes réhabilitées sur toute l’étendue du territoire pour une prévision de 3.000.




Le directeur de régional de l’hydraulique de San Pedro, Yapi Daffou Vincent, a indiqué que la construction de châteaux d’eau est prévue dans les chefs-lieux de sous-préfecture de San Pedro qui n’en disposent pas. Il s’agit de Doba, Gabiadji et Dogbo dans le département de San-Pedro, et Olodio et Djouroutou pour le département de Tabou. Les quatre autres chefs-lieux de sous-préfecture à savoir, San Pedro, Tabou et Grabo sont pourvus en château d’eau.

Concernant l’épineux problème de l’eau lié à la vétusté des installations dans la ville de San Pedro, la Société de distribution d’eau de Côte d’Ivoire (SODECI) a effectué depuis mai d’importants travaux de renforcement et de réhabilitation du réseau d’alimentation dans certains quartiers, dont Nitoro et Jules Ferry. Ce qui a contribué à la baisse de la fréquence des coupures d’eau dans la ville.

Des projets de voirie qui donnent une plus belle allure à la cité portuaire

La ville de San Pedro a aussi bénéficié de 2018 à 2019, dans le cadre du Projet de renaissance des infrastructures de Côte d’Ivoire (PRICI), de la réhabilitation et de la construction de plus de 22 km de voirie au total, notamment dans les quartiers Jules Ferry, Lac, Cité et Zimbabwe, donnant ainsi une plus belle allure à la cité portuaire.

Le tronçon reliant le rondpoint Lac-Cité au carrefour de la voie de l’aéroport en provenance de Plaque Air-Ivoire, en passant par les quartiers Lac-RTI et Jules Ferry, a été bitumé dans le cadre du PRICI financé par la Banque mondiale avec une contribution de l’Etat de Côte d’Ivoire. Ces travaux sont achevés depuis 2018 et ce tronçon est officiellement ouvert, débarrassant ainsi les populations de la poussière en saison sèche, et de la boue et des inondations, en saison des pluies.

En effet, avant ces travaux, en période de pluie, les véhicules mettaient au moins cinq minutes pour parcourir 100 m sur cette voie, en raison des nombreux nids-de-poule et de la boue. Les taxis refusaient d’aller dans ces quartiers. Les habitants éprouvaient d’énormes difficultés pour se rendre dans les autres quartiers et dans les services de l’administration publique et privée.


Entre autres chantiers achevés, l’on note la voie d’accès au quartier Zimbabwe (nouvellement bitumée) et la route deux fois deux voies allant du rond-point de Lac-Cité au carrefour de la direction régionale du commerce, en direction du port, qui a été réhabilitée.

Par ailleurs, dans le cadre du Projet d’infrastructures pour le développement urbain et la compétitivité des agglomérations secondaires (PUDICAS) financé par la Banque mondiale, un autre tronçon très import est en chantier. Il concerne la voie qui relie le rond-point de la zone à l’aéroport, longue de 2,14 km. Les travaux lancés officiellement en juin 2019 portent sur la construction d’une route neuve d’une largeur totale de 11m, avec une chaussée de 7m, repartie en 2 fois 2 voies de 3,5m, un accotement de 2 X 2m et un trottoir de 2 x 2 m. Il est également prévu des travaux d’assainissement et de drainage, l’aménagement de 486 m² de parking de l’aéroport et l’éclairage public. Ces travaux coûteront près de deux milliards FCFA. Ils sont prévus pour s’achever au cours de cette année 2020.

Ce projet a débuté après que l’aéroport de San Pedro ait bénéficié, il y a plus d’un an, d’une réhabilitation de sa piste par le gouvernement, pour un coût de près de 15 milliards de francs CFA.

D’autres projets de voiries sont prévus à San Pedro dans le cadre du Projet d’infrastructures pour le développement urbain et la compétitivité des agglomérations secondaires (PIDUCAS). Les travaux concernent la réhabilitation de la ‘’Rue des grumiers’’ allant au port et du tronçon du corridor Sud-Est au rond-point de la gare. Il s’agit également du bitumage de la voie reliant le rondpoint de la Cité à celle des grumiers et celle allant du quartier Lac à Balmer.

Par ailleurs, dans le cadre de l’embellissement de la ville, des espaces publiques à savoir, la “place ADO” du quartier Bardot et le terrain annexe du lycée Inagohi, sis au quartier Lac, ont fait l’objet d’un projet d’aménagement. Les travaux de la “place ADO” sont achevés. Quant au terrain annexe du lycée Inagohi, il est encore en chantier.

L’éducation en marche avec la construction d’une université «haut standing»


Après la cérémonie de pose de la première pierre organisée en novembre 2018, en présence du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mabri Toikeussse, les travaux de construction de l’Université de San Pedro ont effectivement démarré et se poursuivent, à proximité du village de Goreké, à 5 km du centre-ville

Ce projet s’inscrit dans le Programme de décentralisation des universités (PDU), mis en place par l’Etat ivoirien. L’établissement occupera 302 hectares de terrain et comportera dans la première phase une plateforme centrale regroupant le hall d’accueil, la scolarité centrale, le centre des conférences. La première tranche sera consacrée aux commerces et aux espaces de vie et de détente des étudiants.

Cette université sera dotée d’une grande bibliothèque, d’amphithéâtres, de salles de travaux dirigés et travaux pratiques, d’une présidence et d’une administration centrale ayant en leur sein les locaux du poste de contrôle de sécurité. Il est également prévu, entre autres infrastructures, un centre médical, un restaurant, une cité résidence pour les enseignants chercheurs et les personnels administratifs de l’université ainsi que des résidences universitaires pour les 3.000 étudiants de la première phase.

Selon les autorités ivoiriennes cette université est un établissement d’enseignement supérieur à vocation technologique, dédié au développement des sciences et techniques de la construction navale, du génie civil, des ressources halieutiques et de la pêche, et du tourisme. Quant au patron de l’entreprise en charge des travaux de construction, Madani Tall, il la qualifie d’université «haut standing».

Elle est construite par l’entreprise ‘’Envol Partenariats CI’’, dans un partenariat public-privé. Cette société est une filiale d’Envol immobilier Sénégal, présidée par Madani Maki TALL. Elle est déjà implantée au Sénégal et en Côte d’Ivoire et exerce dans le domaine des infrastructures d’États, des projets immobiliers privés et de la fabrication d’équipements. Les travaux coûteront 95 milliards FCFA. L’université de San-Pedro est programmée pour ouvrir ses portes en octobre 2020.

San Pedro se prépare à accueillir la CAN 2023


L’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en 2023, attribuée à la Côte d’Ivoire, prévoit la construction de quatre nouveaux stades à Abidjan, Korhogo, Yamoussoukro et à San Pedro.

Lancés en février 2019 par le ministre des Sports, Claude Paulin Danho, les travaux de construction du stade olympique de San Pedro ont démarré effectivement. La phase de terrassement terminée, les travaux se poursuivent avec les premières tâches de la pose de la fondation. Bâti sur une superficie de 22 409 m², à 300m du corridor à l’entrée sud-est de la ville, à proximité du CAFOP, ce stade aura une capacité de 20 000 places entièrement couvertes. Il sera doté de 2 000 places de parking et de toutes les commodités dues à son standing.

La construction d’une cité CAN de 32 villas de cinq pièces sur un espace viabilisé de 6,8 ha, baptisé «Village CAN», a également débuté dans la ville de San-Pedro, à quelques 200m du corridor Ouest, sur la route de Grand Bérébi. Il est aussi prévu la réhabilitation de quatre terrains d’entrainement dont le stade Auguste Denise.

Les travaux sont exécutés par le groupement China Civil Engineering Construction Corporation (CCECC) et OMNI Travaux CI. Ils dureront 24 mois, pour un coût de 41,716 milliards de francs CFA entièrement financés par la Chine.

San Pedro a désormais sont tribunal de première instance


San Pedro qui dépendait jusque-là de Sassandra au niveau de l’administration judiciaire, a désormais son tribunal de première instance. L’édifice nouvellement construit est fonctionnel depuis quelques mois, en entendant l’ouverture officielle.

En marge de l’ouverture de ce tribunal, il a été installé, en novembre 2018, à San Pedro, la cellule juridique de la Zone maritime ouest (ZMO) qui entre dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale de l’action de l’Etat en mer et de l’opérationnalisation de l’architecture de sécurité maritime de Côte d’Ivoire.

La cellule juridique de la ZMO est présidée par le procureur de la République près le tribunal de première instance de San Pedro, assisté du commandant du groupe de sécurité portuaire, de la gendarmerie nationale, et composée des représentants des administrations impliquées dans l’action de l’Etat en mer, à savoir, le port autonome de San Pedro, les douanes ivoiriennes, la police nationale, le Centre ivoirien antipollution (CIAPOL), la marine nationale, le ministère des Affaires étrangères et celui des ressources animales et halieutiques.

L’installation de cette structure favorisera la bonne gestion des crises maritimes et permettra une bonne finition juridique des actions de prévention et de répression commencées par la chaîne opérationnelle. Elle contribuera à la sécurité et la sûreté du domaine maritime pour la compétitivité du port local et de l’économie nationale.

(AIP)
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment